Y’ a du nouveau.

Quelques  unes des réalisations récentes en matière d’équipements cyclables , sont le fruit direct des multiples requêtes des cyclistes urbains toulonnais . Le collectif pour l’essor du vélo à Toulon relaye auprès des élus ces demandes par courrier, dans les  CIL des quartiers, et aussi dans la presse.

Voici deux diaporamas, qui mettent en évidence les progrès de ces derniers mois . Nous remercions l’équipe municipale pour cette écoute ainsi que les cyclistes qui nous rejoignent chaque mois pour démontrer que le vélo est un réel moyen de transport  écologique, économique, salutaire ,générateur de liberté et de plaisir .

AVANT

AUTOMNE 2011

Il reste encore du boulot

Une petite récompense pour tous ceux qui nous rejoignent  chaque mois plus nombreux.

Facebook comments:

20 commentaires sur “Y’ a du nouveau.

  1. Information sur les projets réalisés en cette fin d’année 2011:

    Le contre sens vélo rue Sagnes-Curie : panneaux et marquage au sol.

    La piste cyclable du Palais des sports : marquage au sol.

    Les traversés vélos Av Aristide Briand (au nord du cimetière Lagoubran) : Marquage au sol et mise en route des feux vélo.

    3 Sas Vélos au carrefour Bon rencontre.

    Deux bandes cyclables Bd Général Brosset (en cours de réalisation)

    Le rond Point Porte de Malbousquet (anneaux vert)

  2. Les aménagements cyclables sont un droit de l’homme…
    Voila longtemps qu’on avait pas entendu une aussi belle phrase!
    A mettre en lettres d’or sur une stèle à l’entrée de la Corderie, et aux entrées de pistes cyclables!

    Rendez vous le 3 novembre pour le scander pendant la balade de la masse critique!

  3. Il suffit de vouloir. A Nice, Estrosi a pris une voie de circulation pour faire une piste cyclable sur la Promenade des Anglais! A Toulon, si l’on veut, l’on peut comme ailleurs. Il faut voir ce qui vient d’être fait sur le lac du Bourget et autour de celui d’Annecy. Je vous cite l’ancien maire de Bogota : » Les aménagements cyclables sont un droit de l’homme (…) Le vélo est un vecteur d’intégration sociale, de proximité et d’égalité entre les individus (…) une égalité dans la qualité de vie (…) qui permet de faire passer l’intérêt public avant les intérêts privés « .
    Enrique PENELOSA a insisté sur l’importance d’aménagements doux séparés du trafic automobile et plaidé pour un développement des villes réservant au moins 50% de leurs espaces aux modes doux. Il affirme qu’en Colombie, et dans tous les pays en voie de développement, l’espace public doit être un lien de dignité dans lequel  » un citoyen sur un vélo à 30 dollars compte autant qu’un citoyen dans une voiture à 40 000 dollars « .
    Bien cordialement. Alain SPADA, président DRC http://www.departements-regions-cyclables.org

    1. Merci Mr Spada pour votre commentaire qui cautionne notre action militante et nous encourage.
      Nous ressentons trop souvent l’impression d’être des extraterrestres et surtout des « empêcheurs de circuler librement en voiture ».
      Nous retiendrons donc particulièrement cette phrase que vous citez: « Les aménagements cyclables sont un droit de l’homme » à mettre en parallèle avec l’annexion de la toute récente piste cyclable du Pont des Gaux pendant un mois pour en faire un parking ,cela nous laissait à penser que les cyclistes sont des sous-hommes.Souhaitons qu’il n’en soit rien.

      Un grand merci Mr Spada collectif bien sûr

  4. Mince 2014, ça fait loin pour une traversée cyclable sécurisée de Toulon…
    Super pour les aménagements réalisés par la mairie, mais c’est encore peu par rapport à certaines villes! Il faut vraiment redonner la place au vélo en ville, on en a marre de toutes ces voitures Mr Falco!!
    Allez courage, plus on sera nombreux, plus on sera entendu!

    A bientôt à tous sur une masse critique toulonnaise ou seynoise!

    1. Pourtant tout est là pour débuter la cyclabilité totale des axes … Attendre 2014 et ne pas profitez des travaux à venir pour commencer à mettre en place ce projet c’ est perdre du temps, de l’argent et des chances …http://www.modemvar.org/actu/projet-alternatif-pour-toulon-4-transports-et-d%C3%A9placements-urbainsProjet Alternatif pour Toulon : 4 – TRANSPORTS et déplacements urbains | Le Var de toutes nos for
      http://www.modemvar.org
      Nous avons lus avec attention les différents rapports concernant le choix du tra…nsport de demain à TOULON. C’est une bonne chose que ces débats existent, ils démontrent que c’est un problème récurrent et crucial pour la ville.

      1. Il faut reconnaitre que rouler en centre ville en vélo c’est pas l’extase. Toutefois la piste cyclable qui va de Toulon ( le Ameniers ) jusqu’à Hyères est magnifique ) Avec le deuxième tube Toulon ouest à est ce sera déjà du mieux. Comme le dit notre maire Monsieur Falco, notre ville est prise entre le Faron et la mer et il faut conjuguer avec cette situation géographique. Bientôt l’arrivée du tramway qui je l’espère sera sur rails et non sur roues. Notre ville avance dans le bon sens, la basse ville c’est embellie, la police municipale présente sur le terrain, celle-ci se doit aujourd’hui d’être opérationnelle également la nuit pour épauler leur collègues de la nationale. Mais ceci est hors sujet aujourd’hui.
        .

  5. Il ne faut pas oublier que à Copenhague et Amsterdam le vélo fait partie de la culture!
    Le vélo c’est très bien mais il ne faut pas oublier qu’il n’est pas adapté à tout le monde et que ce n’est pas la solution miracle. Par contre l’amélioration du réseau est nécessaire pour ceux qui l’utilisent ou souhaitent l’utiliser.
    .

  6. Franchement j’ai beaucoup de sympathie pour un maire qui adore sa ville et qui peut présenter un beau bilan,côté embellissement, depuis son arrivée à la mairie mais , cette réponse à la question posée sur l’amélioration du réseau cyclable met bien en évidence qu’il ne s’agit pas d’un thème d’action prioritaire au sein de l’équipe municipale. Je voyage 8 mois dans l’année en Europe et suis actuellement dans l’est de la France en passant par l’Allemagne, j’ai traversé de nombreuses villes allemandes qui , comme Toulon , ont des contraintes géographiques. Mais les élus ont manifestement tranché dans le vif et on devine facilement que l’emploi du cycle a été favorisé et encouragé par l’implantation de pistes au détriment des automobilistes. Nancy fait un peu exception mais des cycles sont tout de même mis à disposition près de la gare notamment . Le tissus urbain moins dense à l’extérieur a avantageusement été utilisé pour les cyclistes notamment le long des rivières et des canaux. A Toulon lorsque l’on se déplace en vélo , c’est une galère et c’est dommage vraiment de ne pas porter une attention plus légitime à ce moyen de déplacement bon marché et écologique.
    .

  7. La nomination d’un Mr vélo au niveau de TPM permettrait de traiter la problématique cyclable sous toutes ses facettes .Écouter les doléances multiples, celles de terrain bien sûr liées à la voirie, mais aussi traiter la question des aménagements futurs en prenant en compte l’expérience des cyclistes urbains,mettre en place de la communication pour inciter les Toulonnais à utiliser leur vélos et .dupliquer les recettes qui fonctionnent ici et là sans avoir chaque fois a refaire le monde.
    Les automobilistes sont toujours servis sur un plateau, une voie de plus par ici, des parkings par là ,et aussi un deuxième tube quand les cyclistes sont obligés de faire un battage gigantesque pour avoir le droit de patienter jusqu’en 2014 .Au fait ou en est -on des parkings vélos sécurisés dans notre belle ville ? Car une fois qu’on s’est payé un vélo il faut encore ne pas se le faire enlever, d’autant que seules les voitures se voient gratifier de prime en fonction de leur vertus écologiques……un comble.
    .

  8. Le vélo est une solution,pas un problème, Il est indécent de demander aux cyclistes de patienter jusqu’en 2014 alors que des solutions sont proposées par les associations de cyclistes depuis 2009 comme la traversée de Toulon par la corderie et le centre ancien. sans attendre la fin de la mise en service du 2eme tube .Mettre en place un itinéraire balisé pour guider les cyclistes de la place d’armes à la porte d’Italie ne couterait pas bien cher et permettrait d’officialiser le droit des cyclistes à évoluer en zone piétonne.
    La nomination d’un Mr vélo au sein de TPM marquerait une volonté de prise en compte de cet outil d’avenir qu »est le vélo, non polluant,salutaire,économique et plus rapide que le transport en voiture en milieu urbain.
    l’annexion de la toute récente piste cyclable par arrêté municipal entre le pont des gaux et la pyro pour créer un parking provisoire face au cimeitère pendant la période de la toussaint est un bien mauvais signal.il y avait surement d’autres solutions à proposer,comme un parking a quelques dizaines de mètres du cimetière desservi par une rotation de navette bus permanente.
    .Pour mieux faire circuler les voitures il faut tout faire pour quelles soient moins nombreuses et c’est très simple .il faut créer sans attendre la traversée sécurisée cyclable de Toulon.
    Beaucoup de toulonnais oseraient bien le vélo s’ils n’avaient pas si peur.
    .

  9. Et oui, Toulon a une configuration particulière, comme Grenoble qui est coincée entre les montagnes, comme Amsterdam ou Copenhague avec leurs canaux…, toutes ces villes sont aussi abondamment pourvues en autoroutes et pourtant on peut y circuler à vélo.
    Si la ville est confrontée à des problèmes qui remontent aux années 70, ce n’est pas en appliquant des solutions dignes de Pompidou que la situation de Toulon s’arrangera.
    A Toulon, on prend le problème à l’envers: au lieu de prendre des mesures pour limiter le trafic automobile et encourager d’autres modes de transport, notamment le vélo, ce qui libèrerait de l’espace en surface, limiterait la pollution atmosphérique, redynamiserait le centre ville, on créé toujours plus d’aménagements pour les autos ce qui ne fait qu’inciter les gens à utiliser leur voiture et la mairie repousse d’année en année la réalisation des aménagements cyclables qui devraient depuis longtemps permettre de traverser la ville.
    L’article L. 228-2 du code de l’environnement (qui stipule qu’à l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants) est régulièrement bafouée. Souvent la ville préfère border les voies de places stationnement (ce qui ne constitue pas une obligation légale) plutôt que de réaliser les aménagements cyclables prévus par la loi (e.g.: Av. de la république, Corniche Escartefigue, av. Vauban, entrée du pont du Las…)
    .

  10. Votre volonté collective au service du VELO à TOULON a dejà engendré de beaux et prometteurs résultats…. BRAVO ….! continuez inlassablement dans ce sens !!! même si parfois l’adversité est décourageante…vous allez dans la seule direction possible: celle de villes moins stressantes,moins polluées,plus agréables à vivre…d’une société plus « SAINE »!!!

  11. la masse critique peut se feliciter des nouveaux amenagements cyclables de Toulon, enfin ça bouge sous la pression de la masse critique bravo à tous les cyclistes qui ont participé à faire grossir la masse critique!!!! maintenant nous voulons la traversée cyclable de toulon avant la fin du tunnel (par corderie et centre ancien)et un Mr vélo pour TPM pour enfin une coherence des aménagements cyclables…

    merci à la mairie pour ces premiers aménagements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.