En 2019, la corniche de Tamaris apaisée pendant 3 heures une fois par mois

C’est le projet 2019 du collectif pour l’essor du vélo à Toulon.

Nous avons écrit au Président de MTPM pour obtenir le soutien de la Métropole.

La réponse du Président  ( réponse métropole) n’est pas à la hauteur de nos espérances, puisqu’il nous invite à solliciter la commune de La Seyne pour l’organisation et la sécurisation de cet événement. Ce que nous allons donc faire au plus vite. Nous avions cependant espéré que passage en Métropole était de nature à simplifier les démarches, nous avions aussi espéré que ce projet « d’Écloserie » correspondrait pile poil  aux valeurs de la toute nouvelle  terre excellence cycliste  label décerné par la FFC qui voit plus loin que la stricte pratique sportive:

  • Valoriser l’offre locale de cyclisme en matière d’espaces de pratique
     
  • Partager les valeurs du cyclisme, notamment celles du « vélo pour tous »
  • Promouvoir l’usage régulier du cyclisme dans le cadre d’une politique de santé publique et de mobilité (péri)urbaine
  • Encourager une pratique sécurisée en particulier auprès des plus jeunes

Gardons espoir, le moteur de notre toute jeune Métropole n’était  peut être pas encore assez chaud, le sujet devrait être évoqué lors du prochain conseil communautaire par le maire d’Ollioules qui nous confirme tout  l’intérêt qu’il porte à ces questions. Nous l’en remercions chaleureusement.

Lettre Ollioulles décembre 2018

Réponse Ollioules 31 12 2018

 

 

Ci-dessous notre courrier au Président de MTPM

lettre MTPM décembre 2018d

Objets : Les opportunités de l’appel à projets du plan vélo national pour développer des  axes structurants de la Métropole. La promotion des modes actifs un atout pour reconsidérer le devenir de la corniche de Tamaris.

 

Monsieur le Président de la Métropole Toulon Provence Méditerranée
Les associations et collectifs de l’Ouest toulonnais qui œuvrent pour les modes actifs s’inquiètent des bribes d’information qui nous parviennent où il est question de 32 millions d’euros pour un projet de requalification du site de Tamaris dont on ne sait absolument rien. Les associations et collectifs sont dans l’attente de la résorption des coupures urbaines -autoroutes-voie ferrées-site militaire- et de la mise en place d’itinéraires cyclables desservant les gares d’Ollioules, La Seyne et Toulon. Il nous semble essentiel aussi de mettre en place des événements de sensibilisation des plus jeunes en faveur des modes actifs afin de freiner le besoin en infrastructure routières toujours plus imposantes. Dans notre lettre de Février 2018, nous évoquions déjà le devenir de la corniche de Tamaris ainsi que le projet d’itinéraire cyclable Ollioules/ La Seyne. Nous réitérons nos propositions avec en perspective les opportunités du plan vélo national. Vous trouverez dans le fascicule ci-joint réalisé par la Fédération des Usagers de la Bicyclette, des contacts à disposition des collectivités pour répondre à l’appel à projets, des contacts pour financer les projets de mobilité durable.

C’est donc dans ce contexte que nous vous demandons un signe fort en faveur des modes actifs en organisant en 2019 la mise en place d’un événement de sensibilisation : trois heures de circulation apaisée sur la corniche de Tamaris chaque mois. Il conviendrait, un dimanche après-midi par mois, entre 14h00 et 17h00 de mettre en place un plan de circulation attribuant la voie du côté mer pour les piétons et les cyclistes dans les deux sens depuis les Sablettes jusqu’à la porte des chantiers de la Seyne sur Mer. Ce test mensuel aurait l’intérêt de préfigurer une solution simple et économique pour Tamaris à la hauteur de la haute valeur touristique du lieu.
L’objectif à terme serait de proposer cela de deux à quatre fois par mois afin de créer une dynamique positive qui profite tant aux riverains qu’aux commerçants.

Cet événement serait une sorte d’écloserie visant à sensibiliser les plus jeunes qui se tournent trop vite – c’est un phénomène nouveau, généralisé, inquiétant – vers les voitures sans permis. Une sensibilisation qui mettra en avant le vélo comme moyen de transport et qui permettra aussi aux moins jeunes de franchir le pas. Nous vous proposons un premier test du concept le dimanche 27 Janvier, vous pourrez compter sur le dynamisme des tous les acteurs vélo de l’Ouest toulonnais pour animer les premiers tours de roues des mois à venir.
Nous souhaitons que la Métropole organise et mette en place les moyens nécessaires : organisation, balisage, fléchage, barrières, personnel et large communication. II y aura certes Monsieur le Président un coût mais il s’agit là d’un très faible investissement au regard des multiples retombées positives que vous pourrez en attendre.

Nous ne doutons pas que vous saurez répondre aux attentes des citoyens toujours plus nombreux, qui s’impliquent pour la transition de la Métropole et s’inquiètent fortement des alertes sur le climat.
Recevez Monsieur le Président les salutations de l’ensemble des animateurs du collectif pour l’essor du vélo à Toulon ainsi que celles de nos sympathisants.

G.L
Animateur du collectif pour l’essor du vélo à Toulon.

La mise en valeur du patrimoine, la pratique du vélo pour les usagers actifs, c’était déjà dans la jolie brochure du PDU 2005-2015, qui  invitait déjà à respirer un nouvel air de vivre..

 

 

 

Facebook comments:

Laisser un commentaire