Compte rendu de la balade du jeudi 1er octobre

(Merci à Jean-Luc pour ce compte rendu, à Christian pour les précisions sur les arceaux disparus du centre ancien, à Franck pour les photos, à Nathalie pour la création du compte Twitter : https://mobile.twitter.com/massecritique83)

Ce jeudi 1er octobre, de nombreux cyclistes avaient rejoint la Masse Critique à la gare de Toulon.

Le nouvel affichage posé sur les pistes alentour fait visiblement effet. Les vélos électriques sont de plus en plus nombreux, venant même parfois… de La Garde !

Avant le départ, nous avons évoqué la situation du vélo à Toulon / MTPM, notamment les expérimentations engagées par la Métropole et le département devant la clinique des Fleurs (un sens unique est en place depuis deux mois, la MC avait préconisé d’apaiser ainsi le secteur). Même si le collectif n’est pas forcément associé aux décisions concernant les pistes cyclables, il est devenue une force de proposition incontournable à Toulon/MTPM. Merci à tous ceux qui se mobilisent pour l’avenir de notre agglomération !


Nous sommes partis vers l’ouest de Toulon tout en papotant chaleureusement, et la balade a finalement rejoint Lagoubran, puis les limites d’Ollioules pour relever les dernières évolutions en matière de pistes cyclables, à savoir la requalification en cours du chemin de Faveyrolles.

En repartant sur le centre ancien de Toulon, nous avons pu constater la disparition de plusieurs arceaux : le néant place Victor Hugo ; suite à la rénovation de la place Vatel, une vingtaine d’emplacements largement utilisés par les élèves du Lycée hôtelier Anne Sophie Pic ont été supprimés ; 4 arceaux aussi supprimés place des Savonnières. La place de l’Équerre, elle, a été préservée. Ces disparitions expliquent le « stationnement en mouloun » devenu très courant dans le centre ancien. A quand une vraie politique de stationnement sécurisé qui réponde réellement aux besoins des usagers ?

Traces d’arceaux éphémères
Stationnement en « MOULOUN »

Les retrouvailles se sont chaleureusement achevées sur la place du Globe avec une température agréable, étant protégés du vent. Nous avons découvert un vin grenache (intermédiaire entre le vin et le jus de raisin) d’une magnifique couleur écarlate et d’un goût étonnant proposé par un adepte du vélo. Puis les discussions furent longues et passionnées autour d’un repas pris en respectant les règles de sécurité imposées par la situation sanitaire. La dynamique de la Masse Critique est relancée ! Rendez-vous encore plus nombreux, jeudi 5 novembre, départ de la gare à 19 h ! »

Voici le trajet effectué lors de cette balade:

Détail du trajet pour ceux qui veulent aller en sécurité vers le Technopole de la mer depuis le quartier Lagoubran :

Facebook comments:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.