Réunion du 17 septembre 2010 sur le thème des parkings

Le 17 Septembre une réunion relative au stationnement des vélos  avait lieu en Mairie de Toulon  à l’initiative de Mr  Amaury CHARRETON.

Mr Philippe PRIQUET Ingénieur du  Service Direction Déplacements Transports Stationnement était présent.

l’association Toulon à Vélo était conviée ainsi bien sur que Le collectif pour l’essor du vélo à Toulon.

Le Collectif avait  soulevé cette question des parkings  au cours  de la balade mensuelle de Juillet ,

Nous éprouvions donc ce jour une double satisfaction:

-Notre agitation médiatique n’est peut-être pas étrangère à cette rencontre. (c’est notre but  premier)

-Les élus ont bien perçu que les  besoins exprimés par les  cyclistes urbains sont si précis que les  réponses deviennent implicites. Cela ne peut-être que bénéfique pour la bonne utilisation des crédits et de l’argent public.

Après les présentations d’usage, Boris de l’association Toulon à Vélo a évoqué les multiples lieux sensibles qu’il avait listés noir sur blanc. Un débat constructif  pour chaque lieu permit de dégager les meilleures solutions.

La place du Murier par exemple n’est pas si évidente à traiter, comment faire respecter ce lieu par les scooters omniprésents. Faut-il bloquer physiquement l’accès à l’aide de balustrades,  chicanes ou autres câbles ? Chaque possibilité doit être examinée en considérant les autres usagés de cette zone piétonne. (Que font à ce propos des véhicules motorisés en ce lieu?) Cela amène à rejeter  la plupart des solutions techniques au profit  d’une signalisation plus incisive qui devrait donner les coudées franches à la Police Municipale.

Les autres lieux évoqués sont place de la liberté, théâtre, futur pôle universitaire, gare de Toulon, cinéma royal, Mairie, quai Kronstadt, Bazeilles  et tous les établissements scolaires.

Pour les  plages du Mourillon, Mr Charreton évoque une solution sur la base d’un  enclos fermé, le débat tourne plutôt en faveur d’un mobilier individuel en bord de plage.

En prenant un peu de hauteur le collectif  dégage trois types de besoins en parking sécurisés en ville et évoque les solutions correspondantes:

-Celui des habitants du centre ancien qui ne peuvent encombrer leur appartement avec un vélo.

-Celui des arrêts de moyenne durée pour les sorties en soirée, ciné restaurants  ou autres.

-l’arrêt minute pour une petite course , le pain , le journal..

Les solutions pourraient être respectivement :

-la création de boxes  collectifs fermés  sous  surveillance vidéo dans le parking Mayol dont la ville à récupéré la gestion.

-La mise en place de mobiliers pour les vélos  sous surveillance directe des gardiens ou par  vidéo dans les parking sous-terrain de la ville.

-La mise en place d’anneaux à l’ancienne comme pour les chevaux devant les commerces de proximité et utilisation d’un antivol à câble (la sécurité ici est apportée par la proximité du commerce et donc courte durée du stationnement).Un contact avec les instances de la mairie en lien avec les commerçants devrait se faire.

Il est souligné que l’ensemble des lieux publics nécessitent  du mobilier pour accrocher solidement les vélos, le débat sur le modèle le plus adéquat et le plus pratique tourne en faveur d’un simple arceau de tube de fort calibre implanté à même le sol et permettant d’utiliser un antivol en U. Le modèle  utilisé à la médiathèque du Pont du Las est aussi assez satisfaisant.

La réunion fut dense et très ciblée, quelques points en dehors de l’ordre du jour ont été cependant soulignés car considérés par le collectif comme étant des urgences.

-En attendant la réalisation du passage de la corderie en double sens cyclable, il serait opportun de placer un sens interdit (sauf riverains) sur l’accès Ouest  de manière à limiter le trafic. Les cyclistes sont en effet chaque jour plus nombreux à prendre le passage en contre sens et le danger va croissant.(Mr Charreton a pris note)

-Marquage du centre ancien pour assurer la continuité entre les pistes Est et Ouest dans l’esprit des prototypes apposés le jeudi 02 Septembre par le collectif.  Mr P. Priquet a aperçu ces modèles il y a dans les cartons des services techniques un projet assez avancé sur ce thème.

-Besoin de clarifier le marquage des entrées de la zone partagée/piétonne du centre ancien qui de fait s’apparente à une zone de rencontre (présence de scooters) sans en être une.

En conclusion cette réunion aussi fut très constructive, elle s’est déroulée dans une ambiance agréable.  La problématique du stationnement des vélos est bien cernée.

En marge de la réunion Mr Priquet me fait part de la réception de mails au ton un peu trop incisif émanant  de cyclistes urbains  impatients . En plus d’être contre productif cela est désagréable. Je profite de ce compte rendu pour inciter nos sympathisants à ne pas oublier les formes et le respect des personnes . Mise à part la réalisation de boxes fermés surveillés , les équipements pour les vélos sont d’un coût modéré , les surfaces nécessaires sont sans rapport avec les besoins des automobiles cela devrait permettre de voir prochainement des réalisations concrètes  enfin  nous l’espérons….mais le temps parait toujours plus long pour celui qui attend..

G.L

Facebook comments:

9 commentaires sur “Réunion du 17 septembre 2010 sur le thème des parkings

  1. C’est un VRAI PROBLEME le parking des vélo dans le centre ville. Pourquoi ne pas mettre à la disposition gratuitement un emplacement sécurisé dans chacun des parkings véhicules? Cà demande rien comme investissement! Trop simple?

  2. Bonjour,
    Suite à un récent échange de mails sur le sujet avec le cabinet de M. Falco, j’ai reçu la réponse suivante: « l’été verra la création de quelques 200 places supplémentaires pour les vélos, qui seront implantées dans des espaces vidéo surveillés ».
    Je n’ai pas à ce jour de précision quant à la localisation de ces stationnements mais c’est tout de même une bonne nouvelle.

  3. Juste une remarque : pourquoi ne pas parler du mobilier urbain – dont le rôle premier est d’empêcher les voitures de stationner – qui empêchent le stationnement des vélos ? n’est il pas possible de demander aux différentes municipalités de choisir un mobilier bi-fonctionnel qui permettent à la fois d’empêcher le stationnement des voitures et permettre le stationnement des vélos tel que des « u » renversés ? Je vais aux centre-villes de Toulon, La Garde et du Pradet, pour garer son vélo , c’est chaud ! quand je pense au pognon mis dans tous ces poteaux « à la c.. » qui empêchent le stationnement des voitures alors qu’ils auraient pu avoir une deuxième fonction , c’est vraiment du gâchis !

    1. En fait au cours de la réunion Boris de l’assoc Toulon à vélo a insisté sur les qualités de ce modèle et son faible coût .il est vrai que selon son implantation il peut aussi servir de pare-voiture.

      ……..le débat sur le modèle le plus adéquat et le plus pratique tourne en faveur d’un simple arceau de tube de fort calibre implanté à même le sol et permettant d’utiliser un antivol en U…..

      Bonne remarque donc et merci pour ce commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.