Couloir bus, autorisés aux vélos ou pas, il faut le signaler.

A Toulon un chauffeur de bus du réseau Mistral fonce sur des cyclistes.

Nous avions lors de notre réunion  avec les services techniques de la mairie  le 22 mai 2013 demandé que les couloirs bus non autorisés  aux vélos (à Toulon certains le sont et d’autres pas) soit dûment signalés.  A Paris ils savent faire voir ici) .

Les toulonnais eux n’y comprennent plus rien et les touristes se font avoir à chaque fois. Les bus comme les taxis prennent un malin plaisir à coller dangereusement au cul « y’en a marre » . Aujourd’hui nous recevons un témoignage qui nous glace le sang. Nous le livrons donc tel quel en espérant avoir prochainement des éclaircissements sur les responsabilités dans ces situations plus que délicates . Il faut que cela cesse.

couloirs bus

 

 

 

 

 

Un chauffeur de bus fonce sur des cyclistes

 

L’agression

C’était le vendredi soir de la Tall Ship à Toulon. Nous étions à tandem, comme d’habitude. Il y a énormément de circulation sur le boulevard de Strasbourg que nous empruntons. Nous prenons donc la voie de bus, autorisée aux vélos, pour rouler plus en sécurité. Nous sommes à leur allure. Nous arrivons au niveau d’un arrêt de bus et nous nous arrêtons derrière un bus attendant au feu rouge. C’est là que le chauffeur de bus qui vient de s’arrêter derrière nous nous engueule, nous disant que nous ne devons pas être là, que c’est dangereux et de prendre les voies des voitures. Nous lui répondons que nous avons le droit d’être là et que de toute façon c’est trop dangereux de retourner dans la voie des voitures. Il a donc volontairement redémarré pour nous foncer dedans. Par chance, notre vélo est resté coincé dans son pare-choc, ce qui nous évita de chuter et de nous blesser. Nous descendons du vélo, choqués, énervés et lui réclamons de reculer pour nous décoincer. Il refuse de bouger, l’air satisfait. Nous restons là et appelons la police, en vain. Nous ne savons pas quoi faire.

Des personnes, attendant le bus viennent décoincer le vélo. Nous ne pouvons repartir comme ça. Nous demandons donc au chauffeur de faire un constat. C’est l’occasion de lui parler en face, il nous dira, sourire en coin, « je vous avais dit que c’était dangereux ». Après une discussion agitée avec ce chauffeur méprisant, le constat se fera dans le silence. Le calme revenu, je lui précise que nous déposerons plainte contre lui auprès de ses employeurs et de la police. Je le précise également aux personnes du réseau Mistral qui se sont déplacées. Son comportement étant inadmissible, véritablement dangereux, il nous semble impossible qu’on puisse laisser un tel personnage au volant d’un véhicule de plus de 10 tonnes, qui fonce sur ce qui le dérange.

La réaction du public

Un bus nous fonce dessus alors qu’on est sur un tandem, et personne ne réagit, ils ne pensent qu’à leur horaire. Une personne nous dira qu’on avait qu’à rouler sur le trottoir, ce qui est totalement interdit. Nous n’aurons aucun soutien, nous vivons dans un monde individualiste où la loi du plus fort est acceptée, voire encouragée !

La justice

Nous avons donc porté plainte à la police contre le chauffeur. Ce qui a été retenu par la police est plainte pour mise en danger de la vie d’autrui. Ils prennent notre plainte sans grande conviction. Ils nous expliquent, que le procureur risque de ne pas l’accepter car on n’est pas blessé et qu’on a fait un constat amiable.

Nous avons fait ce constat car la police ne venait pas, qu’on voulait garder la trace de cet évènement pour que ce chauffeur ne puisse pas recommencer en toute impunité. Sans constat, il aurait pu nier l’accrochage, avec un constat il n’y a plus d’agression. Il aurait fallu attendre l’arrivée de la police, mais combien de temps ?

La prochaine fois, nous essaierons d’être blessé, ou mort pour que la police réagisse.

Nous avons également fait une réclamation en ligne auprès du réseau Mistral. Ils sont plus réactifs et nous avons une réponse le lundi matin par e-mail. Ils nous font part de leur regret pour les faits évoqués, et nous disent que ce dossier sera suivi avec la plus grande attention. Nous espérons donc que le réseau Mistral prendra des dispositions envers ce chauffeur ainsi que des dispositions pour que l’ensemble des chauffeurs respectent les usagers de la route les plus fragiles.

Nous attendons donc leur réponse quant aux dispositions prises.

A suivre…

Facebook comments:

9 commentaires sur “Couloir bus, autorisés aux vélos ou pas, il faut le signaler.

  1. Avis de classement ! Le TGI de Toulon m’écrit que cette procédure ne justifie pas de poursuite pénale au motif que les preuves ne sont pas suffisantes. Pour qu’il y ait des preuves, encore faut-il les chercher ou juste regarder celles qu’on vous donne. Il y a une caméra de sécurité sur le boulevard qui aurait pu montrer l’agression caractérisée et une à l’intérieur du bus. Ce qui montre une nouvelle fois l’inintérêt des caméras orwelliennes pour le simple citoyen.
    La police m’a appelé une fois, un an après l’agression, pas pour me demander s’il y avait des témoins, une preuve, non ! Plutôt pour m’inciter à retirer ma plainte.
    J’accuse donc la police et le procureur de la république d’inciter à la violence routière. Si ce genre d’agression se reproduit, ils en seront les complices.
    Cyclistes, serrez les fesses ! La loi est du coté des agresseurs !

  2. Il m’est arrivé la même chose. Un chauffeur de bus Mistral m’a volontairement poussé alors que le feu était rouge. Je n’ai pas ebruité l’événement mais de lire que cela se produit à nouveau….et si le chauffeur n’est pas puni par sa hiérarchie, il recommencera.
    Certains chauffeurs de taxis sont aussi pas nets dans la tête….un jour pour me faire peur, il y’en a un qui a braqué vers moi juste avant de le croiser en m’insultant. Franchement, heureusement que je suis accro à mon vélo…

  3. Attention mélanger de fragiles cyclistes avec des bus de plusieurs tonnes c est sûrement pas une bonne solution (pour moi) j ai circulé plusieurs années sur le bd de Strasbourg à Toulon aux heures de pointes , mon avis c est qu il faut que les cyclistes prennent leur place sur la chaussée!! Il ne faut plus se cacher sur les trottoirs, couloirs bus… J ai empreinte les couloirs bus au début mais je suis très vite revenu sur la voie « pour tous » car la voie des bus n est pas fluide donc vous êtes souvent au cul du bus bien polluant!! Et pour en sortir c est difficile avec la bordure, et les plus dangereux c est surtout taxis et ambulance qui vont vous serrer pour passer!! Alors j ai pris ma place au milieu de la voie de gauche et la j ai pu rouler à mon rythme et je me suis jamais fait peur, ni klaxonner!!
    Je ne voie qu un intérêt à autoriser les vélos dans les couloirs de bus c est pour un contre sens sans voie de voiture comme fabie pour remonter à la gare en venant de l est.

    1. effectivement c’est peut etre pas la meilleure solution. Quand les bus ne peuvent pas doubler a cause de la bordure, ca devient problématique. Faudrait il supprimer la bordure pour generaliser le partage bus/vélo??? les vélos pourraient alors doubler un bus à l’arrêt et les bus doubler les vélos qui roulent…
      Quand tu dis que tu as expérimenté les couloirs bus, c’est seulement sur les parties autorisées aux vélos?

      1. Non au début je prenais le couloir bus du pont du las au champs de mars mais j ai vite abandonné!! C est beaucoup plus tranquille de rouler sur la voie « voiture »de droite et même dans les petits bouts de couloir autorises aux vélos car quand un bus vous double c est pas très rassurant!!

  4. Bonjour à tous,
    Je ne connaissais pas l’accident dont vous avez été victimes.
    Il démontre nettement le comportement de nombreux chauffeurs automobilistes vis-à-vis du cycliste dans notre région particulièrement.
    De la part d’un chauffeur de bus, cette attitude est encore plus grave car s’y rajoute une faute professionnelle.
    Côté réseau MISTRAL,cette entreprise, a-t-elle fait son travail de formation auprès des chauffeurs ? Quels couloirs sont autorisés aux cyclistes et dans ce cas quel comportement avoir ? ou laisse-t-elle au libre arbitre de chacun ?
    Il faudrait pour cette MC, rappeler l’article 414 du code de la route sur la distance à respecter pour dépasser un vélo. Et Si distance insuffisante, le BUS reste derrière, comme la voiture. c’est une évidence pour LA SECURITE

  5. Le panneau de droite avec le p’tit vélo pas barré est au début de la voie de bus du boulevard de Strasbourg.
    J’ai jamais vu le panneau de gauche, ce serait plus clair s’il y en avait, mais s’il arrive au milieu du boulevard, on va où? On se jette au milieu des voitures?!
    Y’a 2 voies de bus sur ce boulevard, 4 pour les voitures, 0 pour les vélos!
    Vu qu’on aura bientôt un tunnel, une voie de voiture peut-être transformée en voie vélo double sens. Non?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.