Le compte rendu de la balade de la rentée, tracé GPS , commentaires et bonne ambiance.

Le Tracé GPS a été relevé par Christian, les photos sont de Franck . Nous avons cheminé d’est en ouest sur la haute ville, puis vers le sud, pour découvrir les nouvelles possibilités et pour souligner les embûches restantes.

Ce compte rendu sera diffusé pour information, aux élus et ingénieurs de MTPM, et de la Mairie de Toulon .

La première difficulté en venant du pont Louis Armand c’est pour entrer sur la nouvelle piste cyclable du Bd Commandant Nicolas, les balises sont trop serrées, il faudrait en enlever au moins trois car le risque d’accident est quotidien.

Ensuite à l’extrémité du Bd Commandant Nicolas, pour se diriger vers le boulevard Raynouard mieux vaut ne pas emprunter l’itinéraire conseillé, car les voitures qui tournent vers la droite ne font aucun cas des cyclistes .Un sas au niveau du feu pourrait être un bon compromis pour ceux qui désirent continuer tout droit. (Autant dire une bande cyclable continue depuis la nouvelle piste en site propre de Cdt Nicolas).

Passé cet écueil , il n’y a pas de continuité cyclable pour aller vers les tours Sainte Catherine. Là encore il faut donc serrer les fesses. A quand une solution sur l’avenue de Vert coteau ? Le mieux ne serait il pas de dédier le Bd Raynouard et la voie sud de Vert coteau aux vélos en créant un cheminement direct, en site propre, afin de donner une cohérence à la piste du Cdt Nicolas. Les voitures qui ont un moteur pourront aisément faire le détour selon le sens, soit par le boulevard Desaix puis Av Lebon et Cdt Marchand, ou par le chemin de la Loubière et le Bd de la Démocratie.

De plus ce segment est prévu dans le SDAC de la Métropole (voir ici) et ci-dessous en orange.

Pour revenir à la balade de jeudi , la descente par le boulevard Desaix ne présentait pas de problème. Nous remarquons ensuite qu’il n’y a pas de marquage au sol confirmant la possibilité d’emprunter à vélo l’avenue George Clemenceau alors que cela est correctement réalisé sur RF Fabié .

Nous continuons notre cheminement par Gimelli qui est pour nous un itinéraire à recommander( fléchage à mettre en place) ,continuité logique le la future piste en cours de création sur la voie express. (il faudrait cependant donner plus de place aux vélo en enlevant du stationnement automobile. (Cela devrait être possible avec la création annoncée d’un parking XXL au dessus de l’Omega Zenithà seulement 300 mètres).

Profiter du futur parking XXL pour créer un itinéraire « Bisyclable ».

Arrivés à l’extrémité ouest de Gimelli , il existe une possibilité nouvelle de passer à l’ouest en empruntant la nouvelle rue de France. Cela demandera de mettre en place un contre sens cyclable sur 30 mètres de la rue Chalucet.

Le large trottoir nouvellement créé aurait pu être equipé de suite sans aucun surcoût, pourquoi ne nous à t-on pas consultés, alors que nous demandons ce passage vers l’ouest depuis le début du projet Chalucet….Le recours aux usagers avertis que nous sommes en amont des projets permettrait souvent de réaliser des économies conséquentes…..

Nous sommes quand même arrivés au bas de Rageot de la Touche. La question se pose , comment rejoindre le passage de la corderie ? Il manque une signalisation, qui serait bien utile aux nouveaux arrivants, voir la solution ci dessous. La même question se pose aussi pour gagner le Pont du Las avec une solution évidente , le partage des couloirs bus qui sont très larges.

Enfin sur le passage de la corderie nous déplorons une fois de plus la présences des dos d’ânes dangereux et maintenant inutiles..Nous déplorons aussi la non réalisation du passage vers le rue Sémard , pourquoi ce blocage?

Nous gagnons la rue Victor Micholet par le trottoir à l’ouest de l’avenue Magnan sans encombre . Après le passage piétons, rejoindre la rue elle même n’est pas évident, chacun fait comme il peut. Sur la rue il nous faut faire un peu de pédagogie envers les automobilistes qui n’ont pas vu les panneaux . Cette rue aurait pu être aménagé en zone de rencontre; à minima il faudrait mettre les trottoir et la chaussée au même niveau.

Exemple

Nous passons derrière la mairie , puis rue de la fraternité et place du murier , nous sommes obligés d’emprunter l’avenue de la République sur 100 mètres, un aménagement en contre sens cyclable de la rue Dutasta serait la solution, peut être une zone de rencontre ?

Sur de Lattre de Tassigny pas de problème à cette heure tardive, nous voila donc sur enfin le Bd Bazeille. Ce chantier ambitieux nous propose ne solution royale, bien menée, bien connectée, esthétique. Nos questions portent sur la finalisation du projet: à quelle date ? Sera t il traité ainsi d’un bout à l’autre ? Nous évoquons le sort des platanes qui ont été coupés, de ceux qui devront l’être. Nous sommes rassurés par les larges réservations au sol d’espace destinées à accueillir de nouveau arbres. Pas de doute qu’un micocoulier de bonne taille donnera en 2 à 3 ans une ombre généreuse et en dix ans une ombre abondante, cette fois la logique n’est pas à court terme, bravo.

Le terme de la balade approche, nous voila sur l’avenue de la Tour Royale, à cette heure environ 60 voitures sont garées sur les bandes cyclables, personne n’y peut rien c’est admis. Est ce normal ? … nous sommes à Toulon, pour mémoire passible de 135 euros d’amende.

Arrivés au pied de la tour Royale , chacun déballe son pique nique,les derniers masques anti covid sont retirés , nous évoquons les prochains thèmes de balade, de possibles sorties vélo le samedi, un itinéraire vers la technopole de la mer à faire découvrir en passant par Lagoubran (contre sens à mettre en place sur le chemin de geffrier ), la passerelle espérée au dessus de l’autoroute au niveau de l’ancien chemin de la bouyère possible connexion avec la gare de la seyne, le plan de circulation modifié sur avenue Frederic Mistral (clinique des fleurs), qui fait quoi ? dans quel but? et la communication ?

Super soirée, super ambiance, quelques uns se sont baignés , à la prochaine. Soyons plus nombreux pour être mieux entendus. Les balades de la MC sont une bonne occasion de reprendre en sécurité une vie sociale alors que beaucoup de contraintes liées au Covid brident les activités sportives d’intérieur qu’on se le dise…

Ce compte rendu détaillé , plutôt technique pour démonter que seule une étroite collaboration assumée avec toutes les associations et collectifs d’usagers –MobiActiVar clame sa disponibilité– permettra par des actions sur le terrain de concrétiser les itinéraire du SDAC.

Pas une année ne sera de trop pour atteindre en 2025 les modestes ambitions du PDU 2015/2025 qui visent seulement 3 % de part modale pour le vélo à terme. Cela supposera de reconsidérer la place de la voiture en ville et donc de donner plus d’espace pour les modes actifs comme esperé sur l’avenue de la République ou sur la rue Gimelli.

Facebook comments:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.