Cahier des doléances

Par exemple: J’habite Toulon OUEST , tous les soirs je remonte le chemin mon paradis qui est maintenant limitée à 30 . Depuis qu’il y a des balises en plastique sur la droite, et donc moins de place, les voitures me poussent au cul .

Il y aurait eu la place de faire une bande cyclable protégée par les balises, il manque juste 20 cm pour que les vélos puissent passer ………

 

Facebook comments:

58 commentaires sur “Cahier des doléances

  1. C’est la première fois que je visite le site de la masse critique. J’avais remarqué plusieurs fois des affiches sur la piste cyclable  » Le Pradet -Toulon », que j’emprunte très souvent pour me rendre au boulot à St Jean du Var. Aujourd’hui, j’ai pensé à la « masse critique » car je suis en rogne et je voudrais qu’on fasse quelque chose pour lutter contre ce que j’appelle « la dictature des imbéciles ». Je m’explique: tous ces « aménagements » de plus en plus incohérents de la voie publique, qui font en sorte croirait-on, d’aggraver le plus possible les problèmes de circulation, de stationnement, de sécurité . Et je dois dire qu’au Pradet, depuis ces derniers mois, on a « la palme »!!!! je ne parlerai ici que de ce qui concerne la piste cyclable, puisque la vocation de la « masse critique » est l’amélioration des déplacements en vélo, si j’ai bien compris.
    Alors, je vous demande un peu: que pensent les usagers de la piste de ce scandaleux aménagement « provisoire qui dure », du rond-point de la sortie « EST » du Pradet ??? Suppression des feux rouges, piste cyclable qui serpente autour du rond-point en coupant (en « cedez-le-passage ») pas moins de 6 voies de grande circulation … en insécurité totale! J’ai interdit à mes enfants de l’utiliser, et moi-même je serre les fesses chaque matin en passant par là entre les flots d’automobilistes qui ont déjà du mal à gérer leur propre traversée de ce fameux rond-point. Doit-on accepter ces dispositions aussi absurdes que dangereuses ? Qui a le pouvoir de ces décisions lamentables ? Comment les faire réviser ?

    1. Bonjour Mireille

      Je ne connais pas ce rond point de la sortie du Pradet, car je suis de l’Ouest, mais sa description correspond parfaitement à celui de la Seyne fraichement réalisé à grands frais devant Auchan et Renault.Ce schéma impose en effet aux cyclistes un arrêt à chacune des routes qui accède au rond-point.C’est débile.
      A Toulon ils ont préféré l’anneau cyclable qui est bien moins onéreux , un cercle de peinture à même la chaussée. Cette disposition donne la priorité aux cyclistes engagés. C’est sûr il faut aussi s’imposer mais depuis deux ans que ce système est en place les habitudes commencent a venir .Les automobilistes n’ont pas été formés ni informés, il y aurait la de la communication à prévoir de la part des instances.

      Quand à savoir qui à le pouvoir de décision ,c’est là que le bât blesse , en ville c’est la commune, mais parfois TPM, entre les villes c’est le Conseil Général , d’où le besoin d’un monsieur vélo pour nous entendre au sein de TPM. Cette demande n’a toujours pas été entendue, faudra t-il crier plus fort et en faire le thème d’une balade mensuelle…

      Une bonne occasion de poser des questions se présente le 18 Septembre, à la seyne, pendant la semaine de la mobilité.voir page agenda ici
      en attendant un peu de lecture: http://www.fubicy.org/spip.php?article260

  2. Bonjour Vrijd

    merci pour ces infos

    Nous tacherons de faire prochainement une mise à jour.

    Concernant les couloirs bus ATTENTION seuls quelques uns sont autorisés. notamment sur Bd Gorges Clemenceau ,cela correspondait à une demande , car le tronçon de piste n’avait pas de continuité .
    Ceci dit ce n’est pas la panacée , car les taxis et les bus s’impatientent souvent,(surtout les taxis). Il y aurait de la communication a faire auprès des professionnels pour prôner la tolérance.
    Nous préférons en général demander la création d’itinéraires un peu a l’écart de la circulation , c’est bien aussi pour les poumons.Les contre sens cyclables offrent des possibilités intéressantes, cette approche est bien prise en compte maintenant par les services techniques .Nous porterons un regard attentif sur le bd Henri Fabre.
    Un scoop quand même , la voie express qui relie directement Mayol à Téssé n’est plus interdite au vélos, les rails ont été recouverts .C’est un bon plan, les automobilistes sont encore impatients mais ça devrait rentrer dans les esprits avec l’usage. Alors faites passer le mot. Un article sur ce passage bientôt à lire sur ce site.

    A bientôt la prochaine balade c’est le 06/12

    Gilles

  3. Bonjour

    Je tiens juste à signaler plusieurs choses :

    _ premièrement sur votre carte, pouvez vous signaler qu’il y a une bande cyclable entre l’avenue Franklin Roosevelt et la rue Jean Philippe Rameau
    – une bande cyclable a été aménagé rue Lulli
    – enfin, il serait bien de créer une bande cyclable (même sur le trottoir qui est assez large) sur le Boulevard Henri Fabre entre la rue Jean Philippe Rameau et la Rue Amiral Nomy
    – je constate aussi que les couloirs de bus sont aussi si j’ai bien compris normalement utilisé pour les vélos ? pourquoi ne sont-ils pas indiqués comme tel ? même si c un peu dangereux de partager une voix entre vélo et bus, c’est déjà mieux qu’avec une voiture.

    J’attends votre réponse

    Cordialement

    Vrijd

  4. Bonjour, je découvre votre collectif aujourd’hui et je trouve l’idée particulièrement fondatrice.
    En 2007, j’ai déposé un concept de déplacement à vélo dans TPM à des fins de tourisme utilisant les pistes cyclables (station de départ, d’arrivée, location d’attelages, retour par bus, …). J’ai à l’époque engagé des consultations avec les acteurs-décideurs de TPM et de certaines communes pour présenter mon projet. L’idée initiale est de « vendre » la visite de notre communauté d’agglomération et par extension le département (imbrication des pistes cyclables jusqu’ St RaphaËL et Bandol plus les parcours vers autour du Gapeau, …) de façon écologique : cycles, attelages. Le développement de cette activité combinée avec le développement obligatoire des pistes cyclables auraient permis aux « locaux » de bénéficier par conséquences des infrastructures pour délaisser leur vam dans la mesure du possible. Indirectement proposer un projet mercantile aurait des conséquences interressantes : retombées économiques (nuitées, restaurations, emplois, taxes, …), retombées en terme d’image (les communes font de réels efforts pour la pollution, multiplications des pistes et des projets, labels ecolos), retombées pour les « locaux » pour l’utilisation en toute sécurité de structures pour le déplacement à vélo : utilisation des infrastructures au quotidien permettant aux lieux de vies situés en périphérie des lieux de travail d’être connectés et donc de permettre de réels déplacements domicile-travail.
    Ce projet n’a pas décollé en raison, d’une part de ma santé et d’autre part de mon isolemment.
    Votre collectif me parait bien « placé » pour travailler ce concept, le mettre au goût du jour et mettre en place des actions pour qu’il voit le jour.
    Je suis donc complètement disposé à céder gracieusement mon concept à votre collectif. S’il vous plait contactez-moi pour une présentation plus précise de mon concept si vous êtes tentés ainsi que la remise d’un certains nombres d’éléments concernant ce projet.
    Merci à vous.

    1. Bonjour Littlepeter

      Merci pour l’intérêt que vous portez à notre collectif.
      Votre approche est particulièrement intéressante et pourrait se résumer ainsi, exploiter à des fins touristiques le réseau cyclable de TPM pour l’améliorer et le mettre en valeur grâce à des retours financier. De fait il y a de la place pour des entreprises qui voudraient surfer sur ce que l’on appelle l’écotourisme.Notre région si prête mais le créneau commercial est sous exploité.Pourquoi ?
      Pour notre part , le collectif est constitué de personnes bénévoles qui n’ont aucun engagement et viennent quand ils en ont envie pour le plaisir, pour partager des idées,pour des moments conviviaux et pour l’essor du vélo sur TPM. Nous nous attachons à fonctionner sans argent, à part quelques denier personnels ,pour plus d’indépendance.
      La petite notoriété qui s’installe, suite notamment au « talent du vélo  » qui nous a été attribué en 2012 par le club des villes et territoires cyclable nous permet de discuter avec des partenaires qui ont bien perçu l’esprit et l’intérêt de notre démarche.Nous recevons cependant des dons en nature comme des gilets fluo offerts par les AGPM qui nous serons fort utile pour notre communication. Nous utilisons aussi du matériel de récupération , banderoles, panneaux etc..
      Bref cela ne nous prédispose pas à développer et mettre en valeur votre concept dans le cadre du collectif, mais nous pouvons relayer sur notre site toutes les initiatives même privés qui iraient dans votre sens. Espérons que cet échange suscitera des vocations, nous invitons les personnes intéressés par cette approche pour la mise valeur eco-touristique du réseau cyclable de TPM à réagir et à se faire connaitre.

      Cordialement

      Gilles

  5. Toulon le 28 mai 2012

    J’habite près de l’ancien hôpital Font Pre, j’utilise en vélo le pont qui franchi l’autoroute et la voie de chemin de fer: rue andré Blondel et avenue de font pré, prés du nouvel hôpital Ste Musse
    Il existe pour cela un petit passage pour piéton et vélo.
    L’autoroute devant bientôt être élargi à 3 voies je ne voudrais pas que ce passage soit supprimé, car alors un détour très important serait nécessaire.
    Ce petit mot pour y penser lors de vos contacts avec la mairie.
    Cordialement
    Michel

  6. une question qui est souvent posée !!!

    Bonjour!
    Je viens de faire un tour sur le site d l’association « la masse critique » mais je n’ai pas trouvé ce que je chercher peut-être pourriez vous m’aider?
    J’habite dans le centre ville de Toulon ( près de la place puget) et je voudrais m’acheter un vélo pour mes trajets en ville, mais je vis au 4ieme étage sans ascenseur ni cave, et j’ai peur de me faire voler ma bicyclette si je la laisse dans la rue. Auriez-vous des conseils ? Merci beaucoup !
    Aurélie.

    1. Salut Aurélie

      C’est sûr que le problème des habitants du centre ancien n’est pas encore résolu,la mairie avait entendu cette question lors de la réunion que nous avons eu avec Mr Amaury CHARRETON ,il existerait des possibilités dans le parking mayol, mais çà n’est pas encore abouti, il va falloir faire des rappels..

      voir le cr de cette réunion ici
      http://lamassecritique.fr/wp/?p=1432

  7. Bonjour,

    Oui ça bouge enfin à Toulon!!! il ne faut pas hésiter à écrire un courrier aux mairies, conseil général, TPM pour vos doléances car cela permet semble-t-il aux services techniques de faire acter des projets en s’appuyant sur la demande des usagers et des électeurs!!
    N’hésitez pas à rejoindre la masse critique à Toulon ou à la Seyne pour rester mobiliser et faire avancer la cause du vélo sur TPM

    A bientôt

    1. Il est certains que les courriers personnels ont aussi beaucoup de poids .En effet les mails du collectif sont entendus par les élus ,mais notre agitation médiatique n’est pas toujours bien perçue ,cela freine un peu les élans.C’est bien dommage car nous apportons et transmettons pas mal d’idées et de remarques entendues lors des balades mensuelles.
      Donc prenez la plume aussi et soyez présent dans les CIL.

  8. Bonjour,

    Ne sachant pas trop ou placer ma remarque, je me permet d’ouvrir un post ici. Je suis nouvellement arrivé depuis 6 mois dans la région. j’habite à Toulon Est et je vais travailler à la Seyne sur mer.

    Je tiens tout d’abord à souligner les aménagements de pistes cyclables qui ont été réalisées, sûrement ces dernières années, sont impressionnantes surement grâce à la masse critique ainsi qu’aux différents organismes publics (mairies, communauté d’agglo…etc)qui ont vraiment fait un boulot remarquable.

    Pour mon trajet, j’ai la piste cyclable coté Est(du littoral je crois), la traversée de Toulon se passe sans trop d’encombres et je retrouve une piste cyclable coté ouest de Toulon pour aller jusqu’à la Seyne sur Mer.

    Là ou le bât blesse, c’est sur la toute dernière portion, peut être 1 km (à peine) entre le rond point de la Pyrotechnie et la zone portuaire de Brégaillon, la piste cyclable s’arrête net donnant sur un rond point inondé à tout heure de voitures déboulant à toute allure de toute part. Après avoir réussi enfin à s’insérer dans le flux continu de voitures, on attaque la partie la plus dangereuse : l’avenue de la première armée française, une avenue en 2 X 2 voies limité à 70 km/h où les voitures ne le sont presque jamais et sont à la limite de vous frôler à chaque fois. J’ai bien essayé une fois de prendre les accotements mais ces derniers ne sont pas stabilisés: constitués de graviers, gravillons, herbes hautes et autres trottoirs incessant (bordant le mur blanc de la CNIM), si la pratique en VTT est faisable, elle l’est quasi impossible avec mon vélo de ville.

    J’aimerais savoir si des projets sont lancés ou vont être lancés pour réaliser ce dernier petit bout de piste cyclable puisqu’il manque vraiment pas grand chose.Cela serait vraiment bien d’avoir une piste finie jusqu’a la Seyne. En effet à partir de la zone de Brégaillon, un espace partagé Vélo/piéton commence.

    Merci

    Sportivement,
    Tristan

    1. Salut Tristan
      Merci pour ce témoignage, il est vrai que ça commence enfin a bouger sur Toulon, nous avions inauguré la piste du pont des gaux à l’occasion d’une massecritique, voir ici:

      Dans l’article de var matin qui relate cette balade ( voir ici) on nous confirmait que la suite est dans les cartons du conseil général , mais nous n’avons jamais réussi a savoir quand cela se fera.Le terme utilisé est dans ce cas « a terme il y aura » …
      Patience est surtout prudence.

      1. Merci pour cet info, j’ai lu l’article du journal qui est très intéressant. c’est vrai que c’est frustrant d’avoir fait une superbe piste cyclable d’un coût d’1 million d’€ pour laisser une partie de 500 m super dangereuse…. j’ai vu que cela avait été entrepris par le conseil général : je les ai contacté par mail dans la foulée en intégrant la même histoire et j’ai déjà eu une réponse de leur part comme quoi mon mail avait été transféré au service voirie, cyclable etc..

  9. Bonjour,

    je suis un adepte du vélo dans la ville, mon problème c’est bien sûr les difficultés de circuler mais c’est aussi le parking. pourquoi la mairie n’autorise-t-elle pas les parkings autos aux vélo; en payant s’il faut? Avez-vous posé la question?

    Merci de ce que vous faites.

    1. Salut Gilbert

      Question parking vélo nous avions eu le 17 septembre 2010 une réunion à l’initiative de Mr Amaury Charreton probablement sensibilisé par cet article de var matin :http://lamassecritique.free.fr/wp/wp-content/uploads/2010/07/VM-juillet-2010-red.jpg

      Au cours de la réunion (voir cr ici http://lamassecritique.free.fr/wp/?p=1432 )nous avions listé les types de besoins et les types de solutions adaptées.
      Installer du mobilier sur des places voitures n’a pas été abordé il nous semble que l’on ne peut se passer d’un support pour accrocher un antivol.
      Nous avons jusqu’a présent demandé plus de parkings vélo, devant tous les services publics,et lieux de vie,ciné etc…
      Une récente demande était d’implanter sous les cameras de vidéo surveillance de la ville. Cela semble être fait sur la place de la liberté.Il ne manque plus que le numéro de tel des services en charge de la surveillance. il y a sur la rue Gimelli pas mal de mobilier nouvellement implanté.
      Le gros problème c’est maintenant de faire respecter ces emplacements par les motos et les scooters qui s’imposent.Nous avions fait place du murier une campagne d’affichage de Flyer collés directement sur le mobilier ça a marché ..un certain temps.

      Concernant le payement de parking pour les vélos,en surface cela nous semblerai injuste, nos impots servent déjà à construire tunnels et autoroute au lieu des pistes qui font cruellement défaut.
      Pour un parking surveillé en souterrain, cela serait normal puisque il y aurait un réel service.L’arrivée des vélos électriques de grande valeur environ 1000 euros rendra ce besoin encore plus tangible.voir ce qui se fait à Lyon dans ce domaine: http://www.grandlyon.com/Le-stationnement-des-velos.56.0.html

      Si ta remarque est liée a un lieu spécifique ,non doté de mobilier indique nous le avec précision,nous relayerons.

      merci pour tes encouragements

      A la prochaine MC si tu peux.

  10. Bonjour à tous et toutes,

    C’est avec beaucoup d’intérêts que je découvre votre initiative, et je dois bien vous avouer que du coup je vais me sentir un peu moins isolé au milieu du trafic toulonnais.
    En retour j’aimerais bien apporter ma pierre à l’édifice en vous évoquant un tronçon qui serait très facilement réalisable et qui permettrait la jonction de deux pistes existantes et le croisement avec une bande cyclable! C’est le chemin de l’Alma. C’est du côté Est entre La Rode et l’Aguillon. C’est actuellement une zone en chantier au niveau du stade Jean Alex Fernandez, actuellement en réhabilitation, mais son prolongement au delà du stade est depuis toujours en friche. C’est d’autant plus regrettable que ce chemin est à l’usage unique des piétons, ou de téméraires cyclistes ne craignant pas les crevaisons, qu’il est très large, qu’il permet à de nombreux enfants de rejoindre le collège Django Reinhart tout proche par la passerelle, enfin il fait une excellente jonction entre le Mourillon et la Rode. Bref que du bon, il mérite vraiment réflexion.
    Je vais faire mon possible pour venir au prochain rassemblement nous pourrons peut-être en parler?

    Cordialement, Cyril.

    1. Bonjour Cyril

      Merci pour ta contribution, nous sommes toujours heureux de compter un nouveau prénom parmi les sympathisants actifs.
      Les propositions d’aménagements de ce type ,qui s’appuient sur une bonne connaissance du quartier sont précieuses pour nous.

      Nous prenons un peu de temps pour digérer ta suggestion ,et nous la ferons passer directement aux services techniques .
      Ils sont maintenant très attentifs aux demandes et remarques des utilisateurs .Les retours d’informations que nous leur faisons permettent une plus grande efficacité. Ainsi le tronçon récemment rénové entre le palais des sports et l’entrée Castigneau et parfaitement relié au petit giratoire. Il n’y a pas de piquet dangereux et l’insertion et aisée.

      Nous espérons bien te rencontrer pour la prochaine balade du collectif n’hésite pas a te faire connaitre auprès des animateurs.

      A bientôt donc

      Gilles

      1. bonjour,

        on avait parlé de ce tronçon lors de la derniere fête du vélo car l’on voulait passer par là, j’ai entendu dire qu’il serait réalisé à l’issu de la refection du stade donc cela devrait pas tarder, il faut suiveiller ça de pret !!! en attendent la mairie a réalisé un itineraire bis (logo non officiel) sur le trottoir de l’autre coté de la riviere des amoureux.
        au plaisir de te rencontrer lors de la prochaine masse critique le 04 novembre

        toulon bouge toulon avance à vélo

        cedric

  11. bonjour

    je circule quotidiennement à toulon depuis deux ans (saint jean du var, centre ville, arsenal).

    que diriez vous d’un aménagement de la porte d’Italie (plus précisément de la « place de douaumont ») pour permettre aux vélos venant du centre ville d’aller vers le rond point de bir-hakeim sans rouler sur le mini-trottoir sous le tunnel (allée de la légion étrangère) ou faire un détour par mayol?

    par exemple une rampe au niveau de l’escalier de la place de douaumond, qui ferait aussi bien plaisir aux mamans avec poussettes ou aux fauteuils roulant… la mini-rampe actuelle permet tout juste de hisser un caddie sur une pente à 45°…

    je souscris par ailleurs à toutes les doléances concernant bir hakeim et franklin roosevelt… avec une mention particulière pour l’accès à la rutilante nouvelle piste cyclable le long de l’autoroute

    d’autre part je recherche de dévoués mécaniciens vélo prêts à partager une part de leur grande expérience en la matière (par exemple, comment démonte-t-on ces foutues roues libres sans s’esquinter le bras???)

    cordialement

    vincent

    1. Salut Vincent

      Merci pour ce long commentaire qui valide nos réflexions sur les aménagements possible de Roosvelt et invite à une cogitation collégiale pour trouver la meilleure option pour la porte d’Italie.
      Cette porte est particulièrement importante à nos yeux car elle est le prolongement naturel de la traversée de Toulon par le centre ancien qui nous est si chère.
      (voir photo sur compte rendu de la sortie du 6 mai)

      Question mécanique je crois qu’il y a plusieurs systèmes,et des extracteurs spécifiques pour chaque modèle.Moi perso j’ai changé la roue.
      Nous avons dans les rangs du collectif au moins un bon mécano je pense qu’il sera présent en Septembre seulement.

      A bientôt

      1. bonjour,

        pour la porte d’italie, je pense qu’il faudra en parler rapidement lors d’une prochaine reunion avec les services de la mairie, car il va y avoir l’aménagement de la dalle des ferailleurs futur batiments fac + ecole d’ingenieur donc prevoir aménagement vélo: bande cyclable double sens et parking securisé!!!

        A bientôt

        cedric

  12. bonjour,

    il devrait un jour y avoir une bande cyclable sur l’avenue roosevelt apres la fin du tunnel, apres l’avenue de la republique…c’est dans les projets de la mairie mais d’ici la…
    je fais le meme trajet le soir la serinette pont du las par le bd de strasbourg pour ma part je passe par la piste cyclable à benoit malon je traverse au dessus de l’autoroute et rejoins l’entrée de la ville par le couloir bus, c’est tranquille!! apres le ptit bout de bande verte au champ de mars et apres la zone partagée bus velo jusqu’à blache et apres le bd de strabourg

    sinon il est aussi possible de faire la serinette, benoit malon continuer sur la piste juqu’au puit du tunnel à l’eglise st pie X par le nouveau tronçon de piste puis suivre le balisage au sol (non officiel de la mairie) qui te fait traverser roosevelt (passage pieton) puis rejoindre la bande verte du champ de mars et continuer vers le centre ville (c’est deux itinéraires sont beaucoup moins dangeureux!!! pour les vélos)
    un bout de la bordure de la bande cyclable doit etre enlevée pour qu’on puisse y acceder en venant de F.Roosevelt

    d’autres personnes du collectif pourront te donner d’autres precisions

    A bientôt sur les bandes vertes

    cedric

  13. Bonjour,
    dans vos contacts réguliers avec les responsables municipaux, pouvez-vous évoquer le trajet suivant:
    je prends mon vélo à la Serinette pour aller travailler boulevard de strasbourg.
    Je traverse la Rode par les bandes cyclables de l’avenue J.P.Rameau et du Rond-point du 9ème DIC (neuves), de l’avenue Le Bellegou…pour déboucher sur l’avenue F.Roosevelt, qui comporte pas moins de 6 voies, et aucune pour les vélos.
    Cette avenue, suivie de la traversée du rond-point Bir-Hakeim, est un calvaire: franchir les 6 voies de la droite vers la gauche en se faisant klaxonner, serrer, apostropher par des voitures en vitesse excessive…
    Ne pourrait on pas enfin créer sur F.Roosevelt une bande cyclable sur une voie ((à droite ou à gauche), ce qui permettrait de relier ces bandes isolées les unes des autres (av. Infanterie de Marine avec La Rode et axe Clémenceau-Alphonse Juin)?
    500 mètres de peinture verte…
    merci de relayer ma question,
    cyclement vôtre, serge

    1. Salut Serge

      Suite à ta remarque relative à F.Roosevelt déjà évoquée en décembre 2009, nous avions du mal a opter pour une solution viable.
      C’est toujours celui qui évolue dans sont « jardin » qui appréhende au mieux les solutions et Il nous faut parfois faire la synthèse de quelques retours .

      Pour le coup ta proposition semble un bon compromis (je dirais bande à droite) car sur la gauche les voitures montent à fond .

      Peux tu faire une photo depuis la passerelle par exemple (toi ou Cédric qui est très mobile) ensuite nous récupérons ta remarque ci-dessus telle quelle, et nous faisons passer par mail aux services techniques qui nous ont demandé ce type d’illustration.Nous ferons également une copie a l’adjoint chargé des transports car il est très important qu’il sache que se sont les Toulonnais qui sont demandeurs.

      A ce propos nous invitons les Cyclistes de Hyper-centre à évoquer la problématique du parking des vélos de nuit.(4eme sans ascensseur, pas de balcon etc..) Des solutions se dessinent il faut juste avoir des cas précis.

      et que diriez vous d’un atelier en centre ville animé par des bénévoles à creuser ou pas ?

      Le collectif pour l’essor du vélo à Toulon.

      1. bonjour,

        une bande à droite c’est bien quand on pourra rejoindre la piste à st pie x mais pas du tout pour aller direction centre ville ou st jean du var ou il faudra tjrs traverser plusieurs voies!!! ou monter à droite et passer au passage pietons en haut de l’avenue comme le marquage non officiel mairie, il faudrait également se pencher sur l’aménagement du futur batiment universitaire (dalle des ferailleurs) pour avoir une bande cyclable à double sens pour faire la liaison piste cyclable est au centre ancien via la porte d’italie

        pour les parkings en centre ville : pourquoi ne pas utiliser les parking sousterrain actuels (tres nombreux)
        bien placés, securisés, couvert et ouvert 7/7 et 24h/24h
        la mairie pourrait peut être modifier le contrat de la concession pour prevoir une mise à disposition d’un espace parking vélo(gratuit), des espaces moto ont été créés (payant)ils sont vide!!

        pour la ville economie d’aménagement de mobilier urbain et pollution visuelle en surface en moins.
        compensation financiere pour le gerant du parking (moindre que l’aménagement donc economie)
        moins de voiture si stationnement vélo plus facile
        plus de clients pour les commerces du centre ville; si il est plus facile de stationner son velo en securité à toulon; les clients reviendront en centre ville et laisseront leurs voitures au garage!!

        pour l’atelier l’assos toulonavélo y boss si vous pouvez les aider, un lien sur notre page

        il nous faut de nombreux témoignages de votre part pour relayer les infos en mairie

  14. En parlant de repeindre les bandes cyclables : j’en ai une bien bonne.
    Il y a quelques jours, une équipe était venue rafraîchir la bande de la route menant au nouveau parc de la tour royale, bonne initiative !
    Hélas, il y avait des véhicules garés dessus et les pauvres gars n’ont pas pu terminer leur travail. Résultat, une bande cyclable en pointillé ! J’ai une photo, c’est édifiant.

  15. fichtre!!

    On dirait que la mairie m’a entendu. Elle vient juste de refaire le marquage au sol entre bon rencontre et le carrefour du pont neuf. Mais ce que je craignais est arrivé : ils n’ont pas repeint la bande cyclable!!!
    je tente une action au service voirie demain. y vont m’entendre…

    Grrrrrrr….

  16. salut,

    Je fait un petit recapitulatif de mes remarques , dont certaines ont deja été évoquées entre nous :

    – la bande cyclable qui remonte depuis le carrefour de Bon Rencontre jusqu’au carrefour du pont neuf (300 metres tres fréquentés)est complétement effacée. D’une manière générale, tout le marquage de la voie n’est plus visible. Si la mairie envisage bientot une réfection du marquage, comment etre sur qu’elle « n’oubliera » pas de refaire la bande cyclable? De plus, la bande est seulement présente dans le sens de la montée, et il y a largement la place d’en faire une dans le sens de la descente. ne pourrait on pas en profiter?

    – en écho à Olivier : il y a des stationnements chroniques sur la bande cyclable pres des commerces apres le pont neuf(entre autre). Y a t il moyen de demander de peindre quelques velos en gros sur la bande? d’une manière générale, il y a des endroits stratégiques a pocharder, aux intersections et autres… 😉

    – en ce qui concerne l’entretien de bandes existantes, comment la voirie s’en occupe t elle? en fonction des demandes, régulièrement, ca dépend du sens du vent? on se prend souvent des branches basses ou orties qui dépassent, des chutes de coupes d’arbre, des restes en tout genre…

    – maintenant quelque chose de plus positif : j’ai obtenu l’autorisation d’installer un ratelier a vélo dans les parties communes de la cave de ma copropriété. il y a de la place pour 4 velos. j’ai vu plusieurs modeles a casto et leroy merlin. Quelqu’un a t il d’autres sources ou expériences?

    voila, c’est tout pour le moment.

    a bientot et tous en selle.

  17. Je vais attendre encore un peu avant de donner mes impressions sur la circulation à vélo dans Toulon. Mais pour vous encourager, j’ai vécu (pas longtemps) dans une ville en retard sur Toulon!! et qui a aussi eu l’honneur de se voir decerner le clou rouillé.
    Pour ne pas développer ici, je dois dire que les pays de l’Europe de l’Est n’ont rien à envier à la France. Et pour les pays-bas, une fois habitué à circuler au milieu d’une foule de cyclistes, c’est génial. Tout peut se faire à vélo, dans une capitale agréable par son calme, et en même temps son dynamisme.
    Bref, il y aurait des pages à écrire sur la diversité cycliste européenne, et même française.

  18. Salut Baillecycler

    Pour le coup c’est toute la masse qui se sent honorée rétrospectivement. Nous brulons de te connaitre mieux et de partager tes impressions sur l’Europe du vélo.j’avais dans l’idée de demander à un ami Toulonnais exilé depuis 10 ans aux Pays-bas de nous écrire un papier sur son vécu de citadin à La Haye (depuis peu cycliste urbain lui aussi).Tu pourrais aussi j’espère évoquer pour nous dans quelques temps ton ressenti sur la place du vélo sous nos chaudes latitudes .

    bye
    Gilles

  19. Bonjour,

    Je vais juste vous faire part de ma courte expérience de cycliste à Toulon où je viens d’arriver. Ma 1ere journée en vélo à Toulon, venu pour chercher un appart, j’ai grillé un feu rouge, et je me suis fait rattrappé 200m plus loin par la police qui ma fait la morale, m’a menacé d’amende (qu’il ne m’ont finalement pas mise), et ils m’ont dit que je pourrais me faire tuer par des automobilistes, si ils ont repéré les assassins, pour quoi c’est moi qu’ils veulent punir??
    Ensuite mon premier jour à Toulon, je circule un peu au hasard, j’arrive sur des routes pleines de voies, de voitures, je choisis le large trottoir quasi vide, a part un petit vieux qui bloque le trottoir avec la laisse et le chien qui fait sa crotte au bout, je m’arrête et lui demande pardon, jai eu en reponse un flot d’insultes acr les vélos ne vont pas sur les trottoirs, des menaces de coup de cannes pour me faire tomber.
    J’ai pas respecté toutes les règles, ms je n’ai dérangé absolument personne, jai comme l’impression que les vélos à Toulon sont les boucs-émissaires de tous ces conducteurs stressés par les embouteillages, et piétons fatigués du vrombissement permanent des moteurs en ville et de la longue attente avant de pouvoir traverser. Ils devraient faire un peu de vélo, ca leur ferait du bien! et ils gagneraient surement du temps!

    Un nouveau cycliste à Toulon

  20. Messieurs les cyclistes, je suis un gros conducteur et voici une petite histoire authentique afin de mettre en exergue le comportement intolérable et irresponsable des cyclistes (tous sans exception).
    J’étais récemment à l’arrêt sur la piste cyclable de l’avenue Édouard Herriot et je m’apprêtais à descendre de mon véhicule, lorsqu’un cycliste à frappé à ma vitre en passant, puis tout en continuant son chemin, il me désigna la piste cyclable et me menaça d’une fessée du plat de la main, comme on le ferait à un petit enfant.
    Outré par cet affront, je redémarre et me lance à la poursuite de mon agresseur en faisant rugir le moteur de ma grosse berline tout en klaxonnant, les conducteurs au nez desquelles je viens de démarrer et qui ont sans doute assisté à la scène m’encouragent en klaxonnant eux aussi.
    J’ai tôt fais de rattraper l’effronté. J’essaie de l’intimider en le serrant contre le trottoir, mais il continue son chemin, je m’écarte donc avant de me rabattre devant lui pour le bloquer. Malgré la maestria dont je fait preuve pour réaliser cette queue de poisson digne de Starsky et Hutch, le cycliste anticipe ma manœuvre et parvient à me contourner par l’arrière n’hésitant pas à rouler à contre sens sur la voie de gauche au mépris le plus complet du code de la route. Je me retrouve arrêté sur la piste cyclable en travers de la chaussée. Galvanisé par les klaxons des véhicules derrière moi, je redémarre et reprends la poursuite. Puisque cet insolent ne veut pas se laisser coincer et reste au milieu de la chaussée, je le rattrape en roulant sur la piste cyclable. Arrivé à sa hauteur je baisse ma vitre et tente d’entamer le dialogue en le traitant d’enculé et d’autres noms d’oiseaux. Je tente ensuite de lui expliquer qu’il avait largement la place de passer (c’est vrai quoi, un pneu de vélo, ça ne fait que quelques millimètres de large et je n’occupais pas toute la largeur de la piste) Mon cycliste ne m’écoute pas, il me parle de portières dangereuses qui s’ouvrent et de je ne sais quoi d’autre. La seule chose que je comprends, c’est que je suis tombé sur un parano, qui, allez savoir pourquoi, a développé la phobie des portières. Il me menace d’ailleurs de mettre des coups de pieds dans la mienne. C’est bien ma veine je suis tombé sur un dingue. Il martèle ensuite que je suis sur une piste cyclable et que je n’ai rien à foutre là. Il me demande enfin ce que je penserais si des cyclistes se mettaient à utiliser les autoroutes… Bref le mec est en plein délire.
    J’essaye encore de calmer cet hystérique avec quelques injures bien senties, mais je me retrouve bientôt coincé par le trafic alors que ce petit con sur son vélo peut continuer librement son chemin, il n’y a pas de justice.
    Pour conclure, moi je travaille, je n’ai pas le temps de faire du vélo, je ne suis pas un marginal qui se promène en vélo au lieux d’aller bosser, je passe déjà énormément de temps dans les embouteillages, je dois en plus tourner pendant des heures pour trouver un stationnement et maintenant avec les pistes cyclables qui envahissent nos villes il n’y aura bientôt plus de place pour se garer, je paye des impôts, alors je trouve tout à fait naturel de pouvoir stationner ou bon me semble et sans me faire emmerder par les cyclistes. Vous leurs donnez quelques pistes cyclables et ces gens-là s’imaginent tout permis.

    Signé: Un gros conducteur.

    PS: Mes amitiés à Phil

    1. Voici un bon début d’année,

      Il nous faudra envisager un classement des meilleurs commentaires en 2010, avec distinctions à la clef.
      Celui-ci pourrait bien avoir le premier prix de la mauvaise foi. Beaucoup d’humour, gentiment provocateur, la vérité est probablement entre les lignes. Autant de finesse chez un gros con ducteur parait bien improbable.

      Puissions nous en rencontrer souvent de cette espèce.

      Meilleurs pneus

      Gilles

  21. Bonjour à tous,

    Récemment, ayant un rendez-vous dans la basse ville de Toulon et étant très en avance (on se déplace hyper vite en vélo !) j’en ai profité pour me balader en vélo dans les rues piétonnes.
    Comme le faisait remarquer Hopi à Phil, les cyclistes ont le droit de circuler dans la zone piétonne (zone partagée), c’est indiqué sur le site de la mairie de Toulon, et c’est conforme à l’ Article R431-9 du code de la route: « Les conducteurs de cycles peuvent circuler sur les aires piétonnes, sauf dispositions différentes prises par l’autorité investie du pouvoir de police, à la condition de conserver l’allure du pas et de ne pas occasionner de gêne aux piétons. »Or je n’ai vu aucune signalisation indiquant que les cyclistes sont autorisés à emprunter les rues piétonnes. Au contraire, en début de zone, on trouve des panneaux d’interdiction de circuler à tous véhicules, qui laissent penser, à tord, aux piétons qu’ils sont dans un espace qui leur est exclusivement réservé. Il est donc naturel que Phil trouve anormal la présence de cyclistes dans la zone piétonne. J’ai d’ailleurs croisé une patrouille de flics qui après m’avoir regardés de travers ont préférés regarder ailleurs, j’ai eu l’impression qu’eux-même ne savent pas trop ce qui est autorisé ou pas dans les rues piétonnes.

    Je pense que la mairie manque à son devoir d’information et d’éducation envers les usagers:
    1° en ne prévenant pas les piétons qu’ils doivent partager avec les vélos,
    2° en ne faisant pas la promotion auprès des cyclistes de ces itinéraires qui permettent d’éviter certains axes encombrés par les bagnoles,
    3° en ne rappelant pas les règles de circulation (l’article ci-dessus mentionné).
    Cela éviterait l’incompréhension voir les conflits entre les différents usagers.

    Merci pour votre site, et votre action.

    Road Runner

    1. Salut Road Runner,

      De fait Mr le Maire nous confirmait dans son courrier du 27/07/09:

      « ……Je tiens également à vous signaler que la zone piétonne de la vieille ville permet règlementairement l’usage du vélo… »

      Il faudra bien si la municipalité tient sa promesse de la rue de la Corderie en double sens cyclable pour 2010, qu’elle assure ensuite la promotion d’ un passage préférentiel par le centre ancien, en communiquant sur les trois points que tu soulignes.

      La proposition de Vretvvert du 04/12/09 ne manque pas non plus de pertinence.

      Dès que la Solution Castigneau- Rond-point Bonaparte sera trouvée l’usage du vélo à Toulon devrait enfin exploser, rentabilisant ainsi l’argent investi dans la piste Ouest, qui est quasi déserte aujourd’hui.

  22. merci gilles pour ta réponse.
    Je n’ai aucune animosité contre mr Chenevard ni contre la municipalité toulonnaise en général. Si j’ai cité son nom, c’est parce qu’il est officiellement responsable de ce secteur, et que je souhaite qu’il nous entende ; je suis heureux que le dialogue soit établi avec nos édiles, et je souhaite simplement qu’il fasse avancer les choses. A bientot sur le web ou sur 2 roues, amicalement.

  23. Salut Serge

    Si il est un point noir dans Toulon c’est bien cette avenue.
    A ce propos nous avons écrit sur le compte rendu de la sortie de novembre ceci: »………Nous regagnons ensuite le haut de Franklin Roosevelt pour remonter sur l’Avenue George Clemenceau. Là il est impossible de passer sur la piste cyclable sans être un pro du VTT, la bordure est un non sens à cet endroit, c’est un vrai casse gueule….. »
    Au delà de la bordure, nous n’avons pas souligné la difficulté pour un cycliste de se trouver dans cette zone de non droit. Les automobilistes trouvent incongru qu’un vélo puisse se trouver là, ce qui décuple l’agressivité. Il est donc vraiment indispensable de créer un équipement même minimal pour commencer, car cela repousse la zone de non droit,et favorise la tolérance. Un petit topo à l’usage des décideurs sera donc prochainement rédigé dans l’annexe du cahier des doléances, le temps de collecter des avis et de faire une proposition réfléchie.
    En parlant de tolérance évitons si possible dans ces lignes les attaques directes. On pourrait débattre du fait que la résolution des problèmes environnementaux ne peut être apportée par des politiques qui prônent la croissance tout azimut . Nous pensons cependant que même une municipalité de droite peut sous l’éclairage de l’actualité , amoindrir les erreurs du passé et se tenir à l’écoute des citoyens.En particuliers des cyclistes urbains qui tout en payant autant d’impôts que les autres ont moins d’exigences en terme d’infrastructures nécessaires à leur déplacements.
    Le but est donc de maintenir un dialogue constructif.
    Il est vrai que la tension nous monte parfois et qu’il y a peu d’endroit pour pousser un petit coup de gueule. Pour information Mr Chenevard suite à nos courriers de cet été est personnellement intervenu pour nous proposer un rendez-vous avec les ingénieurs des services techniques qui nous ont fort bien reçus.

    Merci Serge pour ton témoignage,il nous en faut de nombreux comme cela car ainsi les difficultés prennent une réalité. Nous y trouvons de la matière pour réfléchir puis proposer.

  24. Le matin, je prends pour aller travailler l’av. E.Le Bellegou (bande cyclable), puis l’av. F.Roosevelt jusqu’à Bir Hakeim: pour tourner à gauche vers Clémenceau, il faut donc traverser les 5 voies de circulation: les voitures n’apprécient pas du tout et le font savoir aux vélos!
    Il est INCOMPREHENSIBLE pour moi qu’une bande cyclable n’ait pas encore été créée sur Roosevelt (500 m environ) pour nous mettre à l’abri. Je peux vous assurer que la traversée de Bir Hakeim est VRAIMENT dangereuse (klaxon, queues de poisson, insultes…)

    A bon entendeur, Mr Chenevard?

  25. http://www.ecologie.gouv.fr/Toulon.html

    et ça c’est pour dire, à défaut de pleurer! l’article date de 2004!!!

    « La ville de Toulon a depuis plusieurs années mis en place une réforme écologique du traitement de ses transports : aménagements de voirie, réduction de la place de la voiture en ville par la suppression de stationnement et la requalification de voie (chaque nouvelle création s’accompagne d’une réduction de voie de circulation). »

    C’est donc pour ça qu’en bas de chez moi, l’Avenue de l’Amiral Collet, en face de l’école Lazare Carnot, est passée de 3 à 2 voies la dernière semaine d’août 2009, la 3ème voie étant remplacée par…
    – « une piste cyclable? » me direz-vous, les yeux brillants, plein d’espoir…
    – « négatif, elle a été remplacée par une grande bande de stationnement ».

    Donc, désolé pour les cyclistes qui doivent encore trouver une solution en fin de piste avant le carrefour Collet/Carnot…
    et tant pis pour nos bambins de l’école, qui verront encore longtemps arriver leur parents à la sortie de l’école, se garer sur l’arrêt de bus, les zébras ou encore, sur la ligne blanche à la suite du refuge entre les 2 voies de circulation, parce que venir à vélo, c’est « trop dangereux ».

    On applaudit bien fort!

  26. bonjour,

    il manque un petit bout de bande cyclable entre le rond point du jonquet et le rond point des routes, de part et autre il y a des morceaux de nouvelles bandes cyclables mais manque ce morceau qui pourrait être balisé et ce même provisoirement en attendant la coulée verte et sa piste cyclabe. qui a des nouvelles des velos en libre service à Toulon ?

    AU 05 decembre en attendant la prudence est de mise!!!

    cedric

  27. Salut Maryline

    Merci pour ton témoignage,nous tenterons de diffuser un avis pour chaque cas évoqué ,en espérant que les décideurs y puisent des idées.
    Peut-être dans une annexe du cahier des doléances, de manière plus formelle et en généralisant

    Il semble préférable par exemple sur une rue montante dont on veut réduire la largeur pour faire baisser la vitesse de prévoir une bande cyclable coté montant, plutôt que de perdre de la surface sur un terre plein central inutile,et évidement pas de place de stationnement à droite de la piste.
    En attendant il faut occuper sa place sur la voie, c’est même la première recommandation en page 7 sur le guide de la Fubicy.
    http://www.fubicy.org/IMG/pdf/Guide-cycliste-extraits.pdf

    bye
    Gilles

  28. Bonjours à tous,
    J’habite Toulon ouest et je travaille sur Ollioules, je fais le trajet deux fois par jour et je dois passer par la rue DAVID et le chemin de Faveyrolles. Lorsqu’ils ont refait la rue, il y a 2 ou 3 ans, ils ont installé une sorte de séparateur de voies au milieu de la rue, ce qui rend les voies très étroites. Résultat, si je serre à droite contre le trottoir, les voitures me doublent en me frôlant, si je me met au milieu de la voie j’empêcher les voitures de me doubler, les automobilistes se collent derrière moi, klaxonnent, je les sent s’énerver, surtout que la route est en pente, donc je roule doucement, dès que la voie s’élargit, ils me doublent en m’insultant dans un rugissement de moteur… pour s’arrêter au feu rouge 20 mètres plus loin.
    Ceux qui ont fait les travaux auraient pu penser au cyclistes, d’autant que le trottoir est très large par endroit. il y avait surement moyen d’attribuer une place pour chacun, piétons, cyclistes et automobilistes.

    Maryline

  29. Salut Sibiden

    Pour les photos ça nous intéresse,je t’envoie un mail.
    Concernant la Corderie,lors de la réunion du mois d’Octobre les services techniques nous ont laissé entendre que le probléme des « compensations » était résolu, et qu’effectivement cela avait été une condition préalable à la création de ce double sens cyclable.

    Nous ferons cependant une piqure de rappel en janvier 2010 ,reste à inventer un « événement » autour de ce rappel.Envoyez les idées.

    Bye
    Gilles

  30. Bonjour,
    Pour gilles, si cela t’intéresse, j’ai moi aussi pas mal de photos de voitures, camions, et même un bus de la RMTT en stationnement sur les pistes cyclables, si cela t’intéresse fait le moi savoir. J’en ai déjà envoyé quelques unes à Hubert et Yannick, le cabinet d’Hubert m’a immédiatement assurer qu’ils allaient faire le nécessaire et j’ai même reçu une lettre d’Hubert himself, je n’ai pas encore constaté de grand changement.

    A propos du message de Cédric et de l’info relative au passage de la corderie, comme quoi la marine demanderai des compensations pour les places de parking perdues. Pendant les plusieurs mois qu’ont duré les travaux, ces places n’ont pas fait défaut, elles ne doivent pas être si indispensables à la marine d’autant que n’importe qui peut venir stationner là et que certaines places sont occupées pendant des semaines voir des mois par des véhicules manifestement volés, vandalisées et abandonnés là. Pour finir, compte tenu du nombre important de marins qui rentrent en vélo à l’arsenal (peut-être les plus nombreux des cyclistes toulonnais) la marine pourrait faire un petit effort pour les siens.

    Sibiden

  31. bonjour,

    nous pouvons lire sur le site internet de Mr hubert falco dans la page projet : pour toulon à partir de 2008.
    A la page se déplacer autrement :on peut lire

    « De nouvelles pistes cyclables d’ouest en est,sans discontinuité, permettront de traverser
    Toulon (liaison Toulon/Carqueiranne) et de poursuivre le maillage de la ville avec un
    réseau cyclable liaison Escaillon/Le Revestdans le cadre de la voie verte. Elles compléteront
    les 26 kilomètres déjà créés. »

    MAIS EGALEMENT :
    – « Des vélos en libre service : des stations de type « Vélib » pour la ballade et les déplacements urbains, ouvertes 24h sur 24 et 7 jours sur 7, seront installées en centre ville et dans les quartiers. Une tarification attractive et différentes formules seront proposées.

    ou en est ce projet ? (à une réunion du cil de mon quartier, il m’a été répondu : trop couteux !! mais mr chenevard etudirait quelque chose! quoi ? un courrier du collectif pourrai permettre d’en savoir plus!!!

    ps : pour le passage de la corderie, c’est pas gagné!, la marine demande des compensations pour la perte des place de stationnement, restons vigilant!!!

    rendez vous le jeudi 03 decembre

  32. Très cher Phil,
    Tout d’abord, pour me situer, je me rends au boulot et effectue la majorité de mes déplacements individuels en vélo depuis plus de 20 ans, j’ai eu de nombreux accidents (jamais responsable, jamais avec des piétons, toujours avec des véhicules motorisés, je tiens à le préciser) et j’aimerais apporter quelques explications sur le comportement des « méchants » cyclistes.
    Tu parles avec ironie des « brimades » dont nous faisons l’objet, alors imagine toi devoir te balader en ville affublé d’un ridicule gilet fluo, bardé de lumières clignotantes et autres dispositifs réfléchissant pour tenter d’attirer l’attention de nos amis automobilistes. Et malgré tout cet attirail, de nombreux conducteurs persistent à refuser de nous accorder la priorité lorsqu’elle nous est due, nous serrent dans les virages, nous coincent contre les trottoirs, stationnent sur les rares portions de piste cyclable et nous ouvrent leurs portières au nez. Je ne fais pas un déplacement en ville sans qu’un (ou plusieurs) de ces cas ne se présente. Alors, oui, on se sent brimés, ce qui peut nous rendre légèrement irritable. L’agressivité que peuvent montrer certains cycliste n’est le plus souvent qu’un réflexe de défense ; on s’excuse, mais, on veut juste rester en vie. Enfin puisque personne ne respecte personne pourquoi devrait-on montrer l’exemple ?
    En ce qui concerne le respect du code de la route, ces règles ont été édictées pour les automobiles elles constituent souvent une entrave pour nous qui nous déplaçons à la force du mollet (c’est pour cela que nous réclamons comme en Belgique un « code de la rue », renseigne-toi sur le sujet)
    Enfin, sache, cher Phil que les zones piétonnes du centre ville de Toulon sont en réalité ce que la mairie appelle un « Espace partagé » ; Il s’agit d’un espace mixte où se côtoie piétons et cyclistes. Aucun marquage au sol ne délimitant le cheminement des uns ou des autres : Autant dire que c’est le bordel, et que c’est générateur de conflit entre les usagers.
    Pour ma part je suis contre ces zones partagées. Et en ce qui concerne l’utilisation des trottoirs par les cyclistes, j’y suis naturellement, opposé, mais je comprends que des cyclistes insuffisamment adroits pour pouvoir s’imposer dans le trafic automobile recherche la sécurité des trottoirs. Tant qu’il n’y aura pas de piste cyclable il y aura des cyclistes sur les trottoirs. Et pour en finir avec le sujet, va visiter ce site http://www.digave.com/videos/ tu verras qu’en comparaison de ce qui peut se passer ailleurs, les cyclistes toulonnais sont des gens paisibles et respectueux.

    Lorsque j’ai commencé à lire ton message, je dois confesser que je me suis dit « quel con ce Phil, encore un qui n’a jamais fait de vélo en ville et qui ne comprend rien à rien » et puis, à la réflexion, je me suis dit que ton petit mot était exactement le genre de témoignage dont nous avons besoin pour faire avancer la cause du cyclisme urbain, c’est presque trop beau pour être vrais !
    En effet tu débutes ton message en te plaignant des cyclistes en tant que piétons, puis en tant qu’automobiliste tu sembles prêt à écraser volontairement le premier cycliste qui passe (fais gaffe, si tu as prochainement un accrochage avec un cycliste, on pourra prouver qu’il y avait préméditation) bref, toi qui en tant que piéton redoutes les cyclistes et les haïs en tant que conducteur, tu reconnais que nous posons un problème dans le paysage urbain, cela prouve bien que les cyclistes, comme les autres usagers de la ville, ont besoin de leurs propres espaces de déplacement et qu’inconsciemment, tu milites pour notre cause.
    Donc très cher Phil, un grand merci pour ton message.

    PS : en vélo tu serais au boulot en 5 minutes.

  33. Salut Phil

    De fait il y a plus de trottoirs que de pistes cyclables, faut dire que certains étaient déjà là du temps des charrettes et des chevaux ou des trams, donc se sont nos anciens qui ont bien pensé. Aujourd’hui les trottoirs sont souvent oubliés,c’est dire que les piétons ne pèsent pas plus lourd que les cyclistes en terme d’équipement.Exemple coté ouest de Toulon avenue Aristide Briand avant le grand giratoire après le cimetière en allant sur la Seyne.

    Soit y a bien quelques madus qui déboulent à vélo tout comme quelques piétons qui ont parfois des comportements suicidaires vis a vis des voitures,ce n’est pas une généralité.

    Plaçons le combat sur les équipements,et quand chacun aura ça place cela ira mieux.
    Pour ce qui est du respect mutuel,ces échanges devraient permettre de mieux se supporter.Un peu de com sur ce thème de la part des « instances » serait aussi une bonne chose…merde alors.

    Tchao

    Gilles

    PS: je ferai passer quelques photos de non respect des trottoirs par les bagnoles,c’est édifiant,il y a aussi des muscats dans les voitures………et les flics pendant ce temps s’occupent des radars …c’est plus lucratif.

  34. Tous les matins je vais au boulot à pied , durée 20 minutes environ et tous les matins se succèdent des incivilités des la part des cyclistes soi disant brimés par les automobilistes…

    alors quand on ne respecte pas le code de la route ( feux rouges, stops, sens interdits, et autres zones pietonnes ) et que l’on insulte les piétons, et bien vis à vis des autos, on n’a rien a dire !
    Perso quand je suis en voiture ce qui est rare, et quand je vois un cycliste, je vois rouge à présent ! ! !

    un piéton en colère contre les cyclistes qui ne respectent rien ni personne et qui veulent tout ! et je vous jure que ca ne va pas dure éternellement ainsi ….

    Alors commencez a balayer devant votre porte et de respecter les autres avant de râler ! merde !

    Phil

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.