Eco crêpe party +billet humeur enquête PDU

Jeudi 2 février 18h30 

Devant la gare de Toulon

Texte de Cédric :

« C’est bientôt le printemps et les écoquartiers poussent comme des champignons sur l agglomération toulonnaise. Ce jeudi nous allons découvrir celui de font pré qui propose un service de vélos en libre service. Et on pourra voir comment celui-ci s’intègre dans la ville et si les aménagements cyclables existent en sortant de l’eco quartier. On fera également un point sur les conclusions de l’enquête publique du PDU.
On finira par une crêpe party alors à vos poêles !! »

Régine nous accueillera après la masse critique pour la dégustation de crêpes. Apportez vos plus belles crêpes et garnitures et bien sûr de quoi l’arroser !

Merci par avance  à Cédric pour pour l’édito et  le thème ECO-crêpes, à Régine pour l’invitation, à Anthony pour l’ECO-compil.

 
Billet d’humeur :
Quelques observations sur les conclusions de l‘enquête publique du PDU:

Une première lecture nous laisse perplexe. Alors que nous avons depuis quelques années réussi à collaborer avec  TPM et la mairie de Toulon  en étant force de propositions, que nous étions satisfaits de la tenue des réunions. La manière dont nos propos sont exploités pour parfois aller contre nos attentes nous surprend.

Voici quelques exemples. Si il est vrai que nous avons souligné la fréquentation remarquables de la piste du littoral, que certains nous envie dans d’autres villes , nous n’avons jamais -comme exprimé dans le cr du conseil communautaire de février 2016 annéxé au cr de l’enquêteur PDU- ,  vanté la qualité du réseau cyclable de TPM qui est discontinu et qui ne permet pas à de  nouveaux venus d’abandonner la voiture au profit du vélo .Ce réseau ne peut aujourd’hui assurer un report modal vers les modes actifs. Aucune ville ne nous l’envie pas plus Nantes que Montpellier , Bordeau, ou Paris.
Autre exemple: concernant le Vélo en libre service le rapport d’enquête souligne que selon le collectif pour l’essor du vélo à Toulon le VLS n’est pas une priorité. Dans le journal du 3 octobre le propos était différent. En effet pour nous la priorité est la qualité , la sécurité  et la continuité du réseau cyclable les autres demandes bien qu’importantes  passent après. Dans cette édition du 03 octobre le « ..ce n’est clairement pas la priorité .. » était relatif non pas au Vélo en libre service , mais au parkings sécurisés.
 
Pour revenir à l’ecoquartier sur  La Valette, nous avons bien peur que celui-ci ne soit jamais connecté à aucun réseau digne de ce nom. En question plus qu’un manque de volonté politique, c’est en fait un renoncement de la part de certains élus. Alors que par nos proposition nous cherchons tous les moyens pour franchir autoroutes et voies férrées(voir ici)  Madame Hummel lors du conseil communautaire de février 2016 dit que « ..cela ne sera jamais possible.. » donc ,circulez il n’y a rien à voir.
Faut-il que se soit les associations qui fassent encore le travail d’étude bénévolement ???
Il y a souvent sous les autoroutes des passages techniques qui pourraient être mis en valeur.Comme celui du  côté ouest de la ville au sud de la Beaucaire qui pourrait desservir la zone commerciale à partit du parc relais ou encore un autre vers la gare de Sanary ,qui mène à Pépiole , que seuls les initiés connaissent qui n’est pas signalé et que les riverains tentent au mieux de dissimuler. Donc avant de dire que c’est trop cher ou impossible il faut s’inscrire dans une autre approche. Ainsi dans notre courrier du 05 janvier 2017 adressé   à Monsieur le Maire, dont nous attendons la réponse officielle , notre proposition de traversée cyclable de la ville et considéré comme pour après demain alors que nous l’attendons depuis 2009. (voir article var matin). Tout cela n’est pas encourageant . Il faut en 2017 que TPM se mette au travail, selon les recommandations de l’enquêteur du PDU , consulte les usagers et soit moteur dans la recherche de solutions  en faveurs des modes actifs et que cela ne soit pas que des mots .
Une dernière pour la fin  dans son enquête sur le PDU , le commissaire à entendu le Maître d’ouvrage qui -concernant le création de pistes cyclables en accompagnement des futurs projets routiers- à répondu : « …Les aménagements cyclables sont systématiquement pris en compte dans les projets de réaménagement de voirie ou lors de la création de voirie.. ». Si encore il avait dit « ..seront pris en compte .. » pourquoi pas , mais là ça nous troue la chambre à air. Car ni la requalification du boulevard commandant Nicolas derrière la gare, ni la zone du camp du Laurent à La Seyne (élargissement du pont  de la D26),ni le futur échangeur d’Ollioules n’intègre cette problématique. Nous avons pourtant dans notre courrier du 05/02/2014 donné la recette. A suivre donc……Nous resterons cependant disponibles pour continuer à collaborer avec TPM et toutes les communes qui le souhaiteront.

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessous, les modalités habituelles et consignes de sécurités pour la balade:

Pensez à vérifier vos éclairages, gilet fluo conseillé en cette saison. préparez un petit bout de papier avec votre adresse mail à nous faire passer si ce n’est déjà fait.

Les animateurs du « Collectif pour l’Essor du Vélo à Toulon » se retrouvent entre la gare routière et la gare SNCF sur l’esplanade en haut des marches.

 

Nous partons vers 18h30 mais vous pouvez venir avant surtout si vous aimez tchatcher et vous tenir informés des dernières avancées sur Toulon et son agglo.

Les animateurs du Collectif pour l’Essor du Vélo à Toulon grossiront alors à nouveau les troupes de la Masse Critique, qui est comme chacun le sait maintenant un regroupement spontané de cyclistes .(ou chaque individu est responsable de sa propre sécurité).

Le respect du code de la route et des feux est indispensable. lorsque le groupe est coupé en deux, les premiers attendent les derniers pour reformer la masse. Le respect des automobilistes est une règle même si elle n’est pas toujours réciproque.

Facebook comments:

2 comments for “Eco crêpe party +billet humeur enquête PDU

  1. Myosotis
    29 janvier 2017 at 9 h 47 min

    Bonjour à toute et à tous, difficile de mettre un message hier soir après plusieurs essais, le site n’a plus voulu prendre mon mot de passe et pourtant, je l’ai depuis longtemps. J’ai laissé tombé et en ai demandé un nouveau et voilà, c’est réglé.
    Ca fait déjà plusieurs fois que nous allons voir l’évolution de l’éco quartier, j’y passe souvent à vélo et je vois me dis à chaque fois qu’il faut que je m’arrête pour voir ce qui s’y passe et n’ai jamais le temps. Je ne savais pas que des vélos en libre service allaient être proposés, je souhaite bon courage aux personnes qui veulent traverser ST Jean à vélo…s’ils n »ont pas l’habitude! Bonne initiative malgré tout même si j’ai bien souvent entendu dire bcp de personnes et surtout des femmes qu’elles ne voulaient pas faire de vélo à Toulon car c’était trop dangereux et je pense en particulier à une dame qui allait travailler à ST Jean justement. Allez continuons à avoir le courage de pédaler et on verra tout cela jeudi. Le temps prévu n’est pas folichon, il faudrait savoir à peu près qui vient manger les crêpes et qui fait quoi et apporte quoi. De mon côté, je ferai comme d’habitude ma recette de crêpes, c’est à dire une quinzaine, dites-moi s’il faut que je double mais je pense que d’autres vont en faire aussi.
    Bon dimanche et profitez du soleil pour aller pédaler.

  2. cento
    28 janvier 2017 at 17 h 29 min

    OK pour aller visiter cet éco-quartier et encourager ce vélo en libre service. Bien sûr il en faudra d’autres, ils viendront comme les pistes cyclables, car c’est la voie de l’avenir urbain et surpeuplé… s’il ne veut pas mourir idiot et étouffé!
    Alors continuons, un jour les autres nous suivront et faisons sauter les crêpes !
    J’apporterai de la confiture maison et du cidre bio!

Laisser un commentaire