Compte rendu de la Réunion du 1er Juin avec La Métropole et les services de la Mairie

Suite à notre lettre de Février restée sans réponse (voir ici ) , Nous avons demandé une rencontre avec le services des transports et de la mobilité de la métropole ainsi qu’avec les services de la Mairie . (voir ici).

Malheureusement, il n’a pas été possible de faire intervenir nos « experts », ni celui   de la haute ville, ni celui de L’est de Toulon . Ils ont été « non désirés »  sans que les raisons en soient clairement exprimées. C’est une occasion manquée. La Métropole n’ aurait eu  qu’à s’enorgueillir  d’être capable de traiter la problématique vélo avec des intervenants de sensibilités multiples . Le collectif ayant toujours respecté les processus démocratiques ainsi que les personnes depuis bientôt 10 ans il n’y avait  pas matière à faire un blocage.

Cette volonté de présenter de nouvelles personnes est pour nous naturelle car La Métropole élabore en ce moment  un schéma directeur cyclable qui concerne les 12 communes. Les compétences des  animateurs  disponibles jusqu’a ce jour concernent seulement le centre ancien , l’ouest de Toulon , Ollioules, et partiellement La Seyne. D’où le besoin de faire intervenir quelques autres de nos contacts pour leur connaissance précise du terrain.

 

Il faut bien comprendre qu’un schéma directeur est un ensemble de traits représentant des objectifs d’itinéraires sur un document, mais quand vient le moment d’être plus précis  afin de ne pas passer à coté du besoin, afin de rentabiliser au mieux les investissements , il faut aller sur le terrain, observer les usages  et écouter les  usagers. Les aménagements  qui on été réalisés pour desservir la Technopole de la mer  illustrent cet aspect: personne ne fait le grand détour par la Beaucaire et la coopérative agricole  pour aller au boulot.

Voila pour l’introduction. Le collectif était représenté par Vincente Chastel, Régine Tison et Gilles Lehmann.

Nous avons précisé qu’il y avait dans nos récentes lettres (voir ici), dans les comptes rendus de l’été dernier (voir ici)(et la), dans notre contribution au PDU (voir ici), du travail pour dix ans et que par conséquent nous ne ferions pas cette fois un compte rendu technique exhaustif et détaillé , d’autant que la situation sur le terrain n’a que peu évoluée depuis 12 mois.

Nous avons cependant brossé quasiment  l’ensemble des sujets en environ 2h et 30 minutes dans une ambiance  studieuse et conviviale en espérant que toutes nos remarques seraient bien enregistrées.

La Métropole à particulièrement travaillé sur notre  projet de  liaison Ollioules La Seyne ( télécharger ici) , le franchissement des ponts qui desservent la Zone d’activité de La Seyne a fait l’objet d’une étude fine confiée à un prestataire (pour un montant de plusieurs dixaines de millier d’Euros). Nous avons émis un avis sur plusieurs options présentées, en tenant compte de l’usage et des besoins ,(peu de piétons, probablement des nouveaux venus au velo dont des VAE, des pics horaire de fréquentation) ce qui devrait se traduire par la création d’un espace  partagé avec les piétons réalisé sur un encorbellement le long du pont qui enjambe l’autoroute depuis le chemin des Delphinium. Le passage sur la voie ferrée qui pose moins de problèmes techniques car plus large offrira une continuité identique.

Ces réalisations pouvant demander un budget de l’ordre de 500 000 Euros. Ce qui est peu pour offrir un désenclavement cyclable de la zone d’activités de la Seyne vers Ollioules .Les délais, compter un an… mais peut être deux….

Pour le cheminement vers La Seyne rien de plus avancé que lors de nos dernières reunions, alternance probable d’espaces partagés et de pistes sur chemin de La Farlede et bd de l’Europe. Pas de date annoncée.

Le chaînon manquant du secteur 5 entre Auchan et Leclerc reste sans solution.

Autre sujet , la traversée cyclable de Toulon, la mairie vient de poser une signalisation pour baliser les deux itinéraires que nous avons proposés par le centre ancien.

-Un double sens cyclable par la rue Micholet, place Gambetta et rue Henri Seillon .

-Un itinéraire par les « passages »

A ce jour il manque sur l’axe Micholet/Seillon beaucoup de panneaux pour informer les automobilistes que des cyclistes arrivent en contre sens. Esperons que cela se fera sans attendre car en l’état c’est dangereux. Nous esperons que les corrections qui seront apportées et la force de l’usage permettra sous peu une cohabitation harmonieuse. La demande est forte de la part du personnel de l’arsenal et de Naval Goup.

Concernant l’itinéraire par les « passages »  aucun pan incliné n’est encore en place , c’est bien sûr une urgence. Nous apprenons en réunion que la connection Corderie/Semard  demandée depuis 2015 poserait  problème à cause des reseaux sous terrain  . Il est remarquable de noter que les gros travaux réalisés à longueur d’année  pour la voiture s’affranchissent de ces difficultés sans qu’aucun collectif ne soit obligé de faire du lobbying. Nous demandons à Monsieur Sébastien Marechal que la Métropole soutienne  la Mairie pour la réalisation rapide des travaux afin qu’il n’y ait plus de chaînon manquant dans cet itinéraire « Bicyclable » qui n’est qu’un plan B en attendant la réalisation de la traversée cyclable de Toulon  par l’avenue de la République, Mayol et De Lattre de  Tassigny.

L’aménagement cyclable de l’avenue de République ne semble toujours pas être une urgence . Il n’y a pourtant pas d’autre moyen d’apaiser la ville (ce qui est un objectif du nouveau PDU) que de donner moins de place aux automobiles en faisant plus de place au vélos et transports en commun innovants et ultra performants. Nous notons que dans le classement  du barometre cyclable les trois grandes Métropoles,  Nice,  Toulon et Marseille  sont en queue de peloton, mais que Nice et Marseille possèdent un service de vélo en libre service et plusieurs lignes de Tram.

Le devenir de la corniche de Tamaris est aussi évoqué nous reiterons:

-le concept de la voie côté mer pour les modes actifs et un plan de circulation pour les autres véhicules.

-La création d’événements mensuels pour offrir régulièrement un lieu apaisé aux familles en testant en vraie grandeur ce principe.

Nous avons évoqué un problème du côté des Ameniers sans pouvoir en dire plus car notre expert venu de l’est n’était pas à nos côtés .  Nous ne sommes pas revenu sur les besoins de la haute ville car ceux ci sont largement précisés dans nos derniers compte rendus. À quand la voie express pour les modes actifs …

Les stationnements sécurisés dans les parkings couverts (voir ici cr reunion) devraient être livrés contractuellement fin 2019.

Nous invitons la Métropole à utiliser nos nombreuses contributions et propositions pour répondre à l’urgence cyclable, à  revoir les ambitions du PDU, à  participer au comite d’itineraire pour l’élaboration de la V65 piloté par la Région, à envoyer des observateurs sur le terrain , à renforcer ses équipes car l’anticipation des besoins ne peut rester à la charge d’un collectif de bénévoles qui s’épuisent, à communiquer sur la tenue et le contenu de nos réunions.

Nous signalons la présence du collectif le 5 Juin au côté de TVD  pour repondre à la demande de Naval Group qui organise une journee de sensibilisation et de prévention avec la MSR.

Nous attendrons pour de prochaines rencontres l’invitation de la Métropole .

Nous remercions  nos interlocuteurs pour la qualité des échanges, l’ambiance studieuse et conviviale,  en soulignant l’intérêt de cette première qui à réuni les services de la Mairie et ceux de MTPM pour avancer avec les usagers.

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebook comments:

Laisser un commentaire