CR des réunions du 26 juillet 2017 avec TPM et 27 juillet avec la Mairie de Toulon.

En préambule de ce compte rendu, il convient de souligner le contexte.

Nous demandons depuis 2009 une traversée cyclable de la ville. Nous insistons particulièrement en 2017 sur l’urgence cyclable pour  la future métropole qui dispose maintenant des deux tubes et d’une autoroute côté est partiellement élargie. Monsieur le Maire de la ville, aussi Président de TPM a sa vision du timing et traite les objectifs pour lesquels il a été élu selon les priorités définies récemment dans le PDU ,c’est démocratique. Il appartient au collectif de convaincre et d’argumenter pour accélérer si possible le processus, en notant cependant que un vélo de plus en ville c’est aussi une voiture de moins avec à la clef moins de bouchons.

Faute d’obtenir dans des délais raisonnables  la voie royale que nous demandons sur l’Avenue de la République pour traverser  la ville a vélo, il nous faudra attendre et composer pour que des compromis voient rapidement le jour.

Ces réunions se sont  appuyées sur la trame ci dessous.(en noir) diffusée au préalable à  nos interlocuteurs par e-mail. Les informations collectées  et commentaires complémentaires sont -en gris italique-.

 

Pour TPM, le 26/07, Mr Sébastien Maréchal était  secondé  de Madame Veronique Haure Placé et de Mr Pascal Guicheteau.(mobilité  et travaux neufs).

Tandis Jean-Paul Klein , Régine Tison, Gilles Lehmann représentaient le collectif.

La partie Toulon a été traitée  le 27/07 avec les services techniques de la ville.

GLOBALITÉ TPM :
-PDU quels indicateurs pour suivre l’Évolution de la qualité du réseau cyclable ? Km créés sans tenir compte du mitage, ou nombre de liaisons intercommunales continues réalisées ? Qui assure le suivi ? Le suivi du PDU se met en place, pas encore de retour.C’est plutôt le nombre de km qui sera comptabilisé, mais aussi l’évolution du nombre de cyclistes sur les pistes cyclables. La mise en place de compteurs pédagogiques détectant les cyclistes permettra l’information en temps réel des pratiquants du vélo et aussi  des autres usagers. La collecte des d’informations contribuera à ce suivi. La possibilité  de différencier les vélos à assistance des cyclistes « secs » serait un plus pour  évaluer la politique d’aide à l’achat de VAE de TPM. Nous avons  évoqué  les statistiques des dossiers de demande d’aide, forte progression de 700 en 2015 à  1200 en 2016.Une très forte proportion de personnes plutôt âgées, en retraite,les jeunes sont très peu représentés. Nous commentons à chaud qu’il faudrait tenter de toucher un peu plus les jeunes, peut être une mission de la future maison de la mobilité avec par exemple la mise à disposition de quelques vélos électriques cargos selon des modalités à définir. (réservation,prêt aux associations,événements tournés vers la mobilité ). Nous soulignons que chez les nouveaux venus au VAE beaucoup ne connaissent la ville que depuis la voiture. Hors à vélo c’est un tout autre univers, d’où le besoin de fléchage,  de mise en valeur du plan vélo de TPM  (panneaux de format sucette), tracé GPS des meilleurs itinéraires comme ici.
-PDU pourquoi les remarques des usagers lors de l’enquête publique ne sont pas accessibles sur
internet ? Il ne reste que la synthèse du commissaire.
En fait une partie de notre contribution à l’enquête PDU n’apparaît pas dans la synthèse ,il serait heureux que les documents d’origine ne soient pas oubliés . Voir ici .la question a été notée .

-Quelle Améliorations attendre du passage en métropole ? Périmètre du SCOT ? Quel interlocuteur
pour les départementales ? Besoin d’un correspondant unique .

Le principe de la Métropole permettra de réduire le nombre des d’instances en charge de la voirie. Il faudra cependant attendre pour que tout cela se mette en place au delà de la date de naissance officielle. Le sort des routes départementales toujours impliquées dans les liaisons intercommunales demandera encore plus de patience compter 2 ans.
Sur Le terrain :
– Projet la Seyne/Ollioules avancée ? Secteur 5 quelles options ? Delais ?
Sur ce projet majeur car devant ouvrir la voie des autres liaisons intercommunales selon le principe d’une logique  d’itinéraires, il y a une avancée majeure ,le maître d’œuvre est désigné. Il y a un point délicat le secteur N°5 qui reste sans solution. Il y a pas eu de démarche pour trouver un passage. (Solliciter Auchan puisque Leclerc reste fermé à toute proposition). Nous insistons pour que deux  solutions techniques soient chiffrées  pour le passage sur les ponts du secteur N°4. (Encorbellement ou partage de la largeur actuelle). Un surcoût éventuel est à appréhender avec du recul pour un ouvrage destiné  à la mobilité active donc un ouvrage durable.
– Mitage général et signalisation extrêmement pauvre
-Priorité sur les itinéraires de Liaison entre les pôles intermodaux et ports.
-Priorité sur les zones d’activités.
-Projets en cours ou à venir ?

Plusieurs projets sont envisagés(hors Ollioules) mais à ce jour il n’y a même pas de calendrier. Plusieurs de ces aménagements seraient sous maîtrise d’ouvrage soit commune, soit (future) métropole, soit Conseil Départemental. Dans le cas où TPM ne serait pas directement le maître d’ouvrage nous avons demandé que TPM donne avis et suggestions
-Parkings sécurisés , quelles solutions pour les quartiers anciens des communes de TPM ? Le besoin de parkings sécurisés a été pris en compte dans le PPA suite aux remarques du collectif lors de l’enquête publique.
Concernant toutes ces problématique TPM défini son schéma directeur des pistes cyclables , les pôles multimodaux et les zones d’activité en font bien sur partie. Pour les délais la logique annoncée dans les objectifs du PDU donne  le tempo, passage de 1,5 a 3 pour cent pour les modes actifs à l’horizon 2025. Donc Petit à petit. …Pour le besoin de parkings sécurisés dans les communes,TPM est toujours consulté pour les chantiers d’importance , nous souhaitons que notre sensibilisation à cette question essentielle pour le report modal porte ces fruits et que TPM saura diffuser aussi la bonne parole. Cette question est encore plus d’actualité avec la montée en puissance des VAE toujours plus nombreux. La logique serait d’offrir une réelle sécurité  permettant un usage sans crainte pour des engins qui voisine couramment 2000 euros. Peut on laisser sans crainte son ou ces VAE sur de simples arceaux pour se rendre au ciné, aller au resto, voir un spectacle en famille.Il faut savoir que peu d’assurances couvrent le vol de VAE, c’est bien un signe que le risque est jugé trop élevé par les spécialistes de la question.

OLLIOULES
-La possibilité de créer un itinéraire cyclable sécurisé entre Toulon et Ollioules passant par piste Aristide Briant, puis Tombonctou, Gastaldo, Geffrier (mettre en contre sens cyclable ) ,future piste clinique des fleurs ? Frederic Misral (réserver la demie-voie nord au vélo devant la clinique,organiser un plan de circulation pour les riverains, détour par chemin du clos du haut), puis Jean Monnet revu et corrigé en tenant compte de l’usage actuel qui consiste à emprunter le trottoir sud  entre
le gros pin et DCNS, enfin chemin de la Castelanne.

Cet axe évoqué  rapidement comporte un point délicat la liaison sud Beaucaire au chemin de la Castellane. Le projet piste cyclable vers la clinique des fleurs n’est pas connu de TPM. Pour les modifications sur Jean Monet  il faudra continuer à convaincre de revoir « un peu » la copie.
-La nécessité de rappeler dans les gorges d’Ollioules le respect des distances de sécurité lors des dépassements. http://lamassecritique.fr/wp/?p=4705. Pas évoqué.
-La continuité cyclable de toute l’avenue Jean Monet , en particulier améliorations possibles devant le technopole DCNS.

Les incohérences de l’aménagement déjà notées plus haut sont comprises surtout devant DCNS, et vers le gros pin.
-Le projet cyclable vu dans la presse vers la clinique des fleurs. Ce projet n’est pas connu de TPM, pourtant var matin l’évoquait le 2 mars 2017 . http://www.pressreader.com/france/var-matin-grand-toulon/2017


 

Affaire à suivre donc…

 

 

-La connexion cyclable d’Ollioules vers la gare Sanary/Ollioules (passage sur le gué derrière les pompiers) . Nous comprenons que le schéma directeur ne pourra pas oublier cette option.Pas de date.
-La mise en valeur du passage sous autoroute et voie ferrée pour se rendre du quartier de la gare à Pepiole (passage que nous avons emprunté récemment voir ici
http://lamassecritique.fr/wp/?p=8720 et là http://lamassecritique.fr/wp/?p=8713
Possibilité connue,pas de date, en attendant les riverains s’accaparent les voies publiques sans trembler.
-La question des parkings sécurisés qui font défaut dans le cœur du village.(Obligation de monter les vélos dans les appartements) . Nous comptons sur TPM aussi pour porter la bonne parole auprès des communes.
-Échangeur Ollioules, incidences à venir sur les modes actifs. Pas évoqué.
-Liaison cyclable directe technopole /gare de la Seyne par passerelle sur autoroute , qui peut financer ? Aborder la compensation des incidences négatives des grosses infrastructures autoroutières dont les échangeurs ?
Evoqué , mais cela n’est pas encore présents dans les esprits.On peu noter une fois de plus que la faune sauvage est mieux servie que les cyclistes. TPM nous à cependant confirmer lors de la réunion du 06 février 2017 qu’une passerelle sera crée au niveau du stade Léo Lagrange (quartier Brunet).

SIX-FOURS
-Avenue de la mer , plateaux traversants aux intersections. Evoqué, noté.
-Traversée cyclable continue du bourg par les parkings
– Enquête publique pour les aménagements Bd de la Mer, avancée?

Rappel qu’une enquête publique s’est tenue fin 2016. A ce jour aucun chantier n’est ouvert ni même annoncé. Dans nos remarques (rappel ci-dessous) nous avions fait aussi des suggestions pour un aménagement complet pour les accès à ce nouveau tronçon et pour la traversée du bourg de Six Fours

http://lamassecritique.fr/wp/?p=8384

LA SEYNE
-Rd point du 8 mai, quelles options pour la suite?
-En amont rejoindre Estienne d’orves puis Bd Jean Rostand, en aval s’engager sur le passage de l’ancienne voie ferrée et offrir un îlot sécurisé pour traverser Gagarine en deux temps au niveau du
passage piéton existant au sud du Rd point. Puis Max Barrel et Etienne Peyre.
Tout étant dit dans la question nous avons évoqué ces deux options.Pas de projet, Pas de date.
-liaison cyclable directe technopole ,gare de la Seyne par passerelle sur autoroute .
Evoqué pas de projet.
-Possibilité de créer un itinéraire cyclable sécurisé entre Toulon et Six Fours passant par pyro,15eme Corps, D63 ,Berthe, Yitzhak Rabin, et secteur 5 du projet Ollioules/La seyne . Si toujours impossibilité de passer dans Leclerc, étudier un passage cyclable côté nord de la D63 entre rd point 11 novembre et Rd point G.Beauche. Rejoindre la piste de la D26.
La aussi tout étant dit dans la question,évocation de cette solution dans la logique d’itinéraire souhaitée par TPM  dans le nouveau PDU. Pas de Projet.Pas de date. L’option par l’avenue Robert Brun vue dans la presse il y a déjà longtemps n’étant pas réaliste vue l’étroitesse de la voie et le fort trafic il faut bien prévoir une autre solution.
 
TOULON
Cette partie a été traitée  le 27 juillet avec les services techniques de la mairie rue Henri Poincarré. Mr Phillipe Alarcon et Mme Caroline Venturini accueillaient la même équipe, Régine Tison,Jean-Paul Klein,GillesLehmann.
Traversée cyclable sur la ville haute:
-Commandant Nicolas quelles options pour corriger l’oubli des vélos sur cette voie? Trottoirs en voies vertes? Zone 30? Évolutions du quartier Montety ? Quand et comment?
Nous avons bien sur été surpris de constater que le boulevard Commandant Nicolas n’avait pas pris en compte le besoin des usagers cyclistes. Nous demandions en effet depuis l’annonce de la modernisation du pôle multimodal qui prévoyait la requalification  ce Boulevard de faire le nécessaire. Si on peut entendre  que les cyclistes ne seront jamais à leur aise sur cet axe à fort trafic qui est une sorte de « périphérique intérieur », il existe cependant des habitants dans ce quartier, des services publics avec le conservatoire et les beaux arts et une énorme salle de spectacle, comment s’y rendre a vélo? Nous avons des témoignages de parents qui se déplacent avec leurs enfants à vélo dans Toulon, c’est là que la notion d’itinéraires sécurisés prend tout son sens.  Nous avons donc demandé que des aménagements soient trouvés pour faciliter les évolutions à vélo dans ce quartier. Il pourrait y avoir des solutions soit par les trottoirs bien qu’ils soient un peu trop étroits car conçus réglementairement pour faciliter le passage des personnes à mobilité réduite, soit un peu plus au nord par le Boulevard Louvois. Donc pour répondre à Quand ? Comment ? Ce n’est pas facile mais nous avons été entendus c’est sur.

Nous avons oublié d’évoquer cette idée pour la gare de Toulon et le désenclavement des quartiers nord:

Créer une  passerelle vélo  en appui  sur l’Est du  pont Louis Armand pour traverser les voies ferrées et  descendre grâce à un virage en épingle au niveau du parking voiture le plus proche du pont . Ainsi il sera facile d’accéder à la gare avec son gros sac à dos, sans descendre  de vélo et sans avoir à gêner  les  piétons sur la passerelle. Il sera aussi  aisé de profiter au besoin du  parking 2 roues

 mais il n’est jamais trop tard..
-Par Mayol, voie express pour les modes actifs , Gimelli, Chalucet.  La au moins il y a un potentiel réel. La voie express n’est plus indispensable à l’écoulement du flux des voitures vers le nord de la ville. Seuls les livreurs du centre Mayol, et le parking de la fac de droit sont des contraintes à prendre en compte. Nous y voyons un axe entièrement réservé au modes actifs, pouvant assurer une liaison en double sens en continuité avec la rue Gimelli. Cette rue a fait l’objet de toutes les attentions des services techniques à l’occasion de la réunion du jour. Un contre sens cyclable y est envisageable car des îlots plus larges permettraient le croisement voiture/vélos , le passage à terme à travers la zone Chalucet offrant l’accès à Rageot de la Touche .Une période de test pourrait être envisagée à l’occasion d’un événement tourné vers la mobilité. (avec du recul cette période de test  pour être significative devrait englober si possible la traversée de Chalucet malgré le chantier en cours et le double sens cyclable sur la voie express dans une logique d’itinéraire, en limitant le trafic au seuls livreurs et riverains.)

Traversée cyclable ville basse:
-Quand et comment sur l’avenue de la République? Comme annoncé en préambule il nous faudra mettre de l’eau dans notre vin. La voie royale passant par l’avenue de la République devra attendre .Nous avons donc élaboré d’autres options passant par la rue Pierre Semart et la rue Micholet. La première  dans l’axe de la porte d’Italie offre un axe quasi direct, quelques menus détours pourraient cependant permettre d’éviter le plus gros du flux des piétons.Tandis que la seconde ,la rue Micholet en contre sens offrirait un accès au port sans avoir à franchir l’avenue de la République.Ce contre sens  prolongé jusqu’à la rue de la Fraternité dessinerait un axe plus sud susceptible de rapprocher les cyclistes  allant vers l’est de l’avenue De Lattre de Tassigny qui serait aménageable.Reste à passer le quai Joseph Lafontan et enfin le rond point Bonaparte…par le nord… par le sud … par dessous…Cet itineraire plus au sud offrant aussi la possibilité  de gagner la porte d’Italie par la rue du Murier.
 
-Etudier un éventuel cheminement( rdv prochain sur le terrain?)pour éviter le plus gros flux des piétons en passant par des rue parallèles au sud sans trop de détours pour gagner la porte d’Italie.
Le passage de la corderie à la rue Pierre Semart a été largement débattu. Une réunion sur le terrain est programmée pour envisager ensemble la meilleure solution. Une visite de la rue Micholet , et aussi de la porte d’Italie se fera le même jour.
-Dates de mises en services des parkings sécurisés? Mayol, Peiresc,Place d’armes, Albert 1er. Compter 2 ans.
-Quelles solutions parkings sécurisés dans les quartiers anciens?
Pas encore envisagées.
LE PRADET
-Sortie est du Pradet ,repenser le cheminement.
-Sur piste du littoral entre Toulon et le Pradet baliser les sorties cyclable possibles EX:desserte Hopital.
Rappel du passage de rond point dangereux à la sortie Est (à ce jour : l’aménagement « provisoire » fait traverser aux piétons et vélos 2 fois une route à forte circulation; l’ancien cheminement faisait traverser une fois une rue à moindre circulation))
HYERES
-Depuis parking Aromanche jusqu’à l’aéroport . Ou en est le projet? Quelles dates?
-Boucle de Giens , projet? Dates? Qui finance ,
-Aménagements , balisage voie littorale jusqu’à la gare .Y a t il un projet?
-Liaison D12 extrémité est ,connexion vers la branche de la Londe ,quelle solution?

-Projet cyclable autour de la lagune de la presqu’île de Giens : à ce jour reste un projet

Notre demande particulière : si la route du sel reste ouverte aux voitures, un dispositif devrait être mis en place pour qu’elle ne serve pas  de voie de passage entre l’Almanarre et le village de Giens. Mise en place d’une barrière non traversante pour les véhicules à moteur.

-Liaison cyclable Arromanches-Rond Point aéroport : un appel d’offre pour une réalisation a été lancé par le Conseil Départemental  pour des travaux d’une durée de 4 mois devant commencer « 1er semestre 2017 ». Pas d’info sauf qu’il n’y a pas de chantier, ni même d’annonce de chantier.

-Tronçon de D558 environ 1km devant le site Olbia ou la plage de l’Almanarre… en étude. Nous suggérons éventuellement de mettre un des trottoirs en voie verte s’il y a vraiment manque d’espace.

-Tronçon D12 des Salins d’Hyères à la reprise la voie verte vers La Londe : un cheminement pourrait être envisagé par la lagune (nombreux chemins y existent). Pas de projet

Note : ces 3 tronçons sont les « chainons cyclables manquant » sur la piste cyclable du littoral pour avoir la continuité cyclable de Toulon à La Londe

Liaison de la gare de Hyères à la côte : nous rappelons qu’il reste un « petit » bout à faire pour avoir un cheminement cyclable. Il n’y a pas de projet en vue

Proposition particulière :

Toutes ces demandes permettraient d’avoir une quasi continuité cyclable Est Ouest de tout TPM.

Dans cette perspective de continuité cyclable, nous avons proposé qu’un événement important soit organisé à l’occasion des journées européennes des voies vertes de 2018. Charge à nous d’élaborer un projet.

Pus loin: Nature des travaux en cours sur Saint Cyr? Pas évoqué
 
 
 

Facebook comments:

2 commentaires sur “CR des réunions du 26 juillet 2017 avec TPM et 27 juillet avec la Mairie de Toulon.

  1. Je suis très impressionnée par le travail sérieux et complet de mes amis de la Masse Critique pour contribuer à la mise en place d’itinéraires cyclables dans notre agglomération. Les élus peuvent s’appuyer sur ce groupe motivé pour faire avancer de beaux projets. A quand des objectifs de déplacements vélos à 15% comme dans de nombreuses grandes villes, Grenoble ou Strasbourg? Notre région le mérite de même tous ceux, jeunes et moins jeunes qui veulent utiliser des moyens actifs pour se déplacer vers leur collège, leur fac ou aller au boulot. Beaucoup veulent franchir ce pas et se déplacer de façon moderne et rapide en ville. Il faut assurer leur sécurité. Ils participent à la qualité de l’air. Et c’est dans l’air du temps …

Laisser un commentaire