Toulon : ça commence à bouger pour le vélo. Notre évaluation : peut mieux faire !

Au menu du billet du jour : une revue de presse, un bilan sur les aménagements de la haute ville… et une distribution de bons et mauvais points ! Spoiler : les mauvais points sont encore nombreux.

Récemment dans la presse :

Le collectif a souvent demandé à la Métropole de communiquer sur les actions en cours, sur les projets. C’est ce qui se passe en ce moment ! Voici une courte revue de presse avec trois articles à consulter.


Un article sur une piste surprise :

Un article sur les parkings :

Un article sur des aménagements à venir sur la haute ville :

Point sur les parkings sécurisés :

Concernant les parkings sécurisés mis en service en septembre dans 4 parkings couverts de la ville, ils sont encore peu fréquentés. Nous avions, lors de notre réunion du 22 août 2016, évoqué un tarif de 5 euros par famille afin d’encourager l’usage d’un moyen de transport vertueux. De fait, avec un abonnement individuel de 150 euros par an, nous sommes loin du compte… Les premiers retours de clients laissent entendre que le service n’est pas à la hauteur des attentes ; on ne peut y avoir un accès pour une courte période (par exemple 15 jours, ou même pour quelques heures). Nous nous sommes aussi intéressés, lors de la balade mensuelle d’octobre, aux box individuels qui ont été approvisionnés par la ville à titre de test (démarche prudente et intéressante), mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont plutôt « planqués » du côté des plages du Mourillon… Nous les avons finalement trouvés, et nous les avons testés.

Le principe est de pouvoir verrouiller la porte avec son propre cadenas ; jusque-là c’est correct, mais seuls les cadenas en U pas trop épais peuvent passer, ce qui est problématique (il faut bien sûr oublier les cadenas sous forme de câbles, trop vulnérables !). Nous avons ensuite tenté de démonter le capot supérieur, et là, déception : il est très facile de la démonter avec une simple clé plate. Et de même, les portes devraient pouvoir se démonter aisément avec un chasse goupille. Et que dire des cloisons ajourées ? Est-ce la meilleure façon de sécuriser un box ? Inutile de dire qu’un vélo de valeur se repère au premier coup d’œil… En outre, nous avions demandé que des arceaux intérieurs permettent de rajouter un antivol. Pas de bol, ces arceaux sont démontables eux aussi !
Pour en revenir à l’implantation de ces box, une fois corrigés les défauts des modèles de test, nous préconisons de les implanter en priorité dans les parkings-relais où ils seront bien plus utiles (afin de favoriser l’intermodalité), puis de proposer ce service à proximité du cours Lafayette (trop de vélos électriques ont été volés ces derniers temps).

Verrouillage de la porte avec un U
Les box sont loin d’être inviolables : le panneau supérieur se démonte avec une simple clé plate.
La porte est démontable : est-ce cohérent pour un box sécurisé ?
De même les arceaux intérieurs sont démontables. A quoi bon !

Point sur les aménagements de la haute ville :

Concernant les aménagements de la haute ville, le Boulevard du Commandant Nicolas va être revu : réduit en largeur, il fera place à une piste cyclable. Nous saluons ce recul des véhicules à moteur ; la très récente réfection avait oublié les vélos ! Nous demandions pourtant un ajout de cette piste depuis 2011 (voir ici). Nous avons aussi, dans un mail de mars, proposé l’élargissement et l’allongement  du passage souterrain existant pour franchir le Boulevard Commandant Nicolas et atteindre le parvis du Zénith. Il nous a été répondu qu’à cause des réseaux enterrés, cela n’est pas possible… Notre souci est que le pont des Arts montera probablement à plus de 7 mètres ; il ne sera commode ni pour les vélos, ni pour les PMR ! De plus le chantier ne sera pas facile (donc coûteux), car travailler au-dessus des voies n’est possible que trois heures par nuit. Une étude comparative technique et financière serait la bienvenue…
Concernant le pont Louis Armand, en revanche, nous avons proposé une solution depuis longtemps : créer une rampe descendante pour acheminer les cyclistes directement sur le parking afin d’éviter le conflit avec les piétons sur le trottoir qui borde le boulevard Pierre Toesca. L’annonce de l’aménagement d’une piste sur la voie expresse est à saluer aussi, mais ne pouvait-on supprimer tout le trafic auto (sauf livraisons) pour proposer un poumon vert en cœur de ville, avec jardins partagés, murs d’escalade, ruchers ? Nous cherchons depuis longtemps des itinéraires à l’abri des polluants, c’était l’occasion à ne pas rater !

https://metropoletpm.fr/actualites/montety-cote-sud-projet-devoile Source : MTPM
Pont Louis Armand : créer une rampe descendante au-delà des voies ferrées.

Bilan de fin d’année : distribution de bons et mauvais points

Profitant de ce bilan de fin d’année, nous devons saluer la Métropole pour la demande de financement de la liaison Ollioules/La Seyne dans le cadre du plan vélo national, projet porté par le collectif. Cette demande comportait l’obligation de rédiger un schéma directeur des aménagements cyclables ; nous avons donc maintenant cet outil à notre disposition (télécharger ici). Il nous faudra donc être vigilants et nous assurer qu’aucun travaux de voirie n’obère la possibilité de créer les aménagements cyclables attendus sur ces axes clairement identifiés. Cela est pourtant en cours du côté des Sablettes, sur l’avenue Général de Gaulle...

Le projet du collectif validé pour un financement national.

Dans la catégorie peut mieux faire, que dire de l’absence de soutien de la Métropole dans l’organisation de l’événement « Tamaris pour tous » ? Monsieur le Président Hubert Falco nous a cependant orientés vers la commune de La Seyne ; il a été de bon conseil, car là le soutien fut total et la réussite à la clef. C’est cependant encore une occasion manquée pour la 1re Métropole labellisée « Terre d’Excellence Cycliste ». Label qui vise à :

→ Valoriser l’offre locale de cyclisme en matière d’espaces de pratique
→ Partager les valeurs du cyclisme, notamment celles du « vélo pour tous »
→ Augmenter l’attractivité ainsi que la visibilité du territoire labellisé
→ Promouvoir l’usage régulier du cyclisme dans le cadre d’une politique de santé publique et de mobilité (péri)urbaine
→ Encourager une pratique sécurisée, en particulier auprès des plus jeunes
→ Connaître et reconnaître de potentiels organisateurs événements sportifs
→ Mettre en avant le savoir-faire d’un territoire en matière de performance sportive

Pour finir ce bilan, rappelons une fois de plus que Toulon a besoin d’une école du vélo, et d’un service de location de vélo de type longue durée.

Le mot de la fin…

Cyclistes, pensez à soutenir les animateurs du collectif !
Balade chaque premier jeudi du mois, départ 19h00 devant la gare. Pensez à vos éclairages. Chacun est responsable de sa sécurité et veille à celle des autres.


Facebook comments:

Un commentaire sur “Toulon : ça commence à bouger pour le vélo. Notre évaluation : peut mieux faire !”

  1. Bonjour,

    Je viens de rajouter un post dans le forum de la Masse Critique.

    Je pense que ça peut également mériter un article. A vous de voir.

    Voici ce que j’ai écrit :

    Ce post pour vous informer que la FUB a initié un sondage pour évaluer les aménagements cyclables de nos villes.
    Ce sondage n’est pas dédié qu’à la ville de Toulon, mais vous pouvez vous prononcer pour n’importe quelle autre ville.
    La seule règle : il faut 50 réponses pour une ville pour qu’elles soient prises en compte.
    Alors, à vous de vous exprimer en suivant le lien suivant :
    https://barometre.parlons-velo.fr/

    Compter 5 bonnes minutes pour répondre, car le questionnaire est assez complet.

    En espérant que ce questionnaire permettra de faire évoluer notre ville.

    Cordialement

    Eric

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.