Nos actions

Outre notre participation à  la balade MC tous les 1er jeudis du mois qui donne de la visibilité au « Collectif pour l’essor du vélo à Toulon » , nous sommes engagés depuis 2009 dans le dialogue avec la mairie du Toulon.

Voici un bref historique des points forts de chaque année :

En 2009, l’objectif du « Collectif pour l’Essor du vélo à Toulon » était de tenter d’instaurer un dialogue constructif avec la municipalité.

En 2010, les douze mois qui viennent de s’écouler nous ont permis de faire connaître à nos élus les besoins les plus urgents des cyclistes urbains toulonnais. Nous attendons maintenant des retombées concrètes.

En 2011, des nuages entre la mairie et le collectif, mais quelques mails sont pris en compte, dialogue dans les CIL cependant. Des réalisations concrètes en fin d’année sur le terrain.

En 2012, nous demandons toujours la corderie cyclable en deux sens et la traversée du centre ancien correctement balisée. La voie express entre Mayol et Tessé est une potentielle voie verte, mais ça n’est pas encore gagné… il y a encore du boulot.

En 2013, nous avons du mal à renouveler notre noyau dur, mais sommes toujours sur le terrain, l’opération « croissant et pignons » fut une bonne occasion encore de se faire entendre. La mairie de Toulon est un peu crispée, en dépit de notre volonté de faire remonter les besoins des cyclistes urbains.

En 2014 nos objectifs se tournent vers l’intercommunalité, voir ici.

En 2015, force est de constater une grande inertie en matière d’équipements cyclables sur TPM. Le parking sécurisé de la gare n’est toujours pas ouvert, la liaison est-ouest par l’avenue de la République est retardée par les contraintes du 2ème tube qui ne peut être exploité à fond (embouteillages sur l’est de Toulon). La corderie ne dispose toujours pas d’une signalisation correcte. Il s’agit là d’un manque de sensibilisation des élus. Aussi, après avoir fait dans la critique (2009), dans la communication (croissants et pignons), dans la proposition concrète (lettre tpm 2014), nous chercherons un moyen de motiver les élus et autres décideurs en les invitant  sur le terrain. Proposition de balades intercommunales un samedi par mois (à l’étude).

En 2016, participation à la concertation du PDU  2015/2025 en insistant sur deux axes majeurs, le besoin de parkings sécurisés, la mise en place d’itinéraires sécurisés, continus: http://lamassecritique.fr/wp/?p=7844

En 2017, la traversée cyclable promise depuis l’affaire du clou rouillé n’est toujours pas là ,nous avons donc relancé avec vigueur Mr le Maire.: http://lamassecritique.fr/wp/?p=8807  

 http://lamassecritique.fr/wp/?p=8445

En 2018,  la mairie promet un bond en avant, sous peu , nous y voyons un saut de puce:http://lamassecritique.fr/wp/?p=9553

En 2019,  une belle collaboration avec la mairie de La Seyne (Marc Vuillemot) permet de créer « Tamaris pour tous » , un succès: https://youtu.be/XyaGhBxRBN8 qui annonce une belle suite:http://lamassecritique.fr/wp/?p=9929

En 2020, Tamaris toujours , la nouvelle équipe municipale de La Seyne (Nathalie Bicais) est partie prenante de notre proposition des « dimanches pour les modes actifs », déclinaison récurrente de « tamaris pour tous », cela  commencera dès octobre, pour monter en puissance jusqu’à tous les dimanches en 2021.

Correspondance

Nous avons entamé, début juillet 2009, un travail de dialogue avec la mairie de Toulon. Nous avons décidé de faire part de nos suggestions en espérant que ces dernières puissent être prises en compte et améliorer la vie des cyclistes à Toulon.

Voici quelques échanges, dans l’ordre chronologique :

2009

–Première lettre à Monsieur le Maire de Toulon (juillet 2009)
–Réponse de Monsieur le Maire de Toulon (juillet 2009)
–Deuxième lettre à Monsieur le Maire de Toulon. (septembre 2009)
–La mairie de Toulon nous entend (RDV avec les services techniques, octobre 2009)

2010

 –La bouteille à la mer (4 février 2010)
 –Contact (compte-rendu de la réunion en mairie du 23 avril 2010)
 –Le compte rendu illustré (réunion du 28 juin 2010 avec les services techniques)
 –Le thème des parkings (réunion du 17 septembre 2010)

2013

 –Réunion avec la Direction Déplacements Transports Stationnement de la Mairie de Toulon (22 mai 2013)
–Échange de mails sur la question des parkings vélos de la gare (15 juillet 2013)
–Enquête publique PPA : voir ici  (septembre 2013)

2014

–Enquête publique échangeur Ollioules : voir ici (janvier 2014)
–Propositions d’aménagements cyclables entre les communes de TPM : voir ici  (février 2014)

Propositions envoyées à TPM et aux maires de La Seyne, Ollioules et St Mandrier, le 05 février 2014 (Mr Bénéventi, maire d’Ollioules, nous a témoigné son réel intérêt ; M. Charreton, adjoint de Toulon, nous a passé un coup de fil) sur la base de  l’article Le vélo d’abord.

2015

  –Courrier à M. le maire de Toulon (mars 2015)

Courrier du 5 mars relatif aux besoins d’aménagements cyclables dans Toulon. M. Yannick Chenevard, adjoint au maire, nous a informé avoir transmis le compte-rendu de la balade du 05 mars au responsable en charge de la circulation.

 –Réunion avec le CG 83 le 11 mars 2015 : Toulon et sa proche banlieue, et perspectives concernant la Voie Cyclable du Littoral, V65 dans le plan national des Véloroutes et Voies Vertes (Mars 2015)
 Courrier TPM : démarche de sensibilisation des élus (juillet 2015)

Pour la mise en place d’un réseau cyclable cohérent, continu, sécurisé, direct entre toutes les communes de TPM. Voir ci-après le Cahier de propositions -pré-étude itinéraire Ollioules-La Seyne et le dossier complet : ici 

 –Compte-rendu du projet d’itinéraire Ollioules/La Seyne, 1ère réunion du 16/07/2015 à l’hôtel d’agglo TPM : voir ici (juillet 2015)

2016

-Compte-rendu de la réunion du 22 mars 2016, concertation TPM sur PDU : voir ici (mars 2016)
Échanges de mails avec la mairie, thème « parking vélo » : voir ici (juillet 2016)
Échanges de mails avec TPM projet itinéraire Ollioules/La Seyne : voir ici (juillet 2016)
 –Compte-rendu de la réunion en mairie du 22 août 2016, relatif à la délégation de service public concernant la gestion des 10 parkings souterrains de Toulon, avec prise en compte des besoins spécifiques des cyclistes : voir ici (août 2016)
 –Compte-rendu du projet itinéraire Ollioules/La Seyne, 2ème réunion du 26 juillet 2016 à l’hôtel d’agglo TPM : voir ici (juillet 2016)
 –Enquête publique PDU, la contribution du collectif : voir ici (septembre 2016)

2017

–Lettre à Mr le Maire Hubert Falco, 5 janvier 2017,  thème traversée cyclable de Toulon, téléchargeable (ici) thème de balade en rapport (ici). Réponse de la Mairie (janvier 2017)
–Compte-rendu du projet d’itinéraire Ollioules /La Seyne, 3ème réunion du 6 janvier 2017 à l’hôtel d’agglo TPM : voir ici (février 2017)
–Échange de trois mails sur le thème de la « future » traversée  cyclable de  Toulon (juin 2017).
–Préparation des réunions du 26 et 27 juillet avec TPM et Mairie de Toulon. Listes de sujets à aborder : voir ici

–Compte-rendu de réunion avecTPM sujets multiples, dont avancée du projet Ollioules/La Seyne. (26 juillet 2017) + CR reunion Mairie de Toulon (27 juillet2017) sur le thème de la traversée cyclable  de la ville .ville haute et ville basse : voir ici

–CR réunion avec les services techniques de la mairie de Toulon sur le terrain. (3 août 2017)Thème : la traversée cyclable du centre ancien et liaison corderie /Semart. (voir ici)

–Échange de mails à propos des 160 box vélo sécurisés annoncés par la mairie: voir ici (octobre 2017)

2018

–Courrier à Monsieur Hubert Falco, président de la Métropole TPM : voir ici (février 2018)

Des copies de ce courrier ont été diffusées aux maires de La Seyne, Ollioules et Saint-Mandrier en demandant un soutien de notre démarche auprès de la Métropole.

Nous avons reçu un seul retour de Monsieur Robert Bénéventi, maire d’Ollioules, que nous remercions pour son écoute :

 

–Demande par mail de rencontre avec la Métropole, liste des sujets à aborder, présentation des intervenants : voir ici (mai 2018)
–Compte-rendu de la réunion du 1 juin 2018, Hôtel de la Métropole : voir ici (juin 2018)

–Courrier au Président de la Métropole, au Maire de la Seyne, au Maire d’Ollioules pour la création d’un événement pédagogique sur Tamaris, un dimanche par mois, dans un environnement apaisé.

lettre MTPM décembre 2018

lettre la seyne janvier 2019

ollioulles decembre 2018,

réponse métropole

réponse Ollioules 31 12 2018

2019

-Échange de mail avec la Mairie et la Métropole Février ,Mars 2019. (voir ici )

-Compte rendu de la réunion du 12 Mars avec la Mairie et la Métropole. (voir ici)

Tamaris lettre au maire de la Seyne   novembre2019, demande de renouvellement « Tamaris pour tous,présentation de l’enquête réalisée le 13 octobre, (Mr Vuillemot nous à reçu par la suite)   vuillemot rv gilles HPL

Tamaris lettre au Président de la Métropole  12 décembre 2019, demande en vue de présenter les résultats du sondage « Tamaris pour tous » , (resté sans réponse)   président TPM 12 decembre v2

2020

Échange de mail avec la mairie et TPM : échange de mails avec la mairie et TPM sur divers sujets (janvier 2020)

Réunion en Mairie le 09 octobre 2020 : Un grand merci à André et Marc pour cette première réunion, post confinement, qui permet au collectif de reprendre contact avec les instances municipales.

0 commentaire sur “Nos actions

  1. Ne serais ce pas un problème global concernant la mise en place de solutions de transport moderne ?

    Présenter la question comme la revendication d’une minorité est à mon sens moins favorable que d’en faire une composante du système que nous souhaitons pour l’avenir.

    Ainsi dans le cas de Toulon, si l’on envisage l’ensemble des projets en cours nous pouvons par exemple estimer que :

    – La construction de la LGV libèrerait les voies ferrées;
    – Un réseau de transport local pourrait alors être créé sur ces voies, qui suivent à quelques dizaines de mètres près le projet de tramway
    – Le remplacement du projet de tramway par celui du rail libèrerait de l’espace sur les axes concernés (Pont du Las, Bd de Strasbourg, Saint-Jean)
    – le deuxième tube de la traversé sous Toulon et la cadence soutenue d’un transport par rail sur l’axe est-ouest permettrait de diminuer très fortement la circulation automobile et donc de construire de vraie voie cyclable, la circulation dans le centre ville piéton étant déjà et toujours possible !

    A mon sens une réflexion globale autour du rail, de la construction de gares autour desquelles se bâtirait un réseau de bus propre, de vélo, de location de vélo simple, électriques, ou de voiture électrique permettrait d’améliorer la qualité de vie des Toulonnais, de redynamiser le centre ville qui redeviendrait accessible simplement aux populations de la périphérie qui pourrait également le rallier par le rail (les gares « extérieures » étant dotées de large parkings).

    Ce n’est qu’un point de vue, n’hésitez pas à le critiquer ici ou plus directement en me contactant !

    1. En fait, ce n’est pas que nous cyclistes urbains sommes peu nombreux. Il y a déjà suffisamment de cyclistes pour justifier amplement ces quelques aménagements que nous réclamons. C’est juste que les différentes administrations ne considèrent pas le vélo comme une priorité. Et pourtant! Toulon reste une des villes les plus polluées de France, et qui possède d’ailleurs plusieurs « décorations » en ce sens…

      Le passage de la Corderie, qui nous est si chère, représentera une GRANDE avancée pour les cyclistes, et vraiment une petite perte pour les automobilistes. La mairie possèderai déjà un projet de signalisation pour traverser ensuite le centre ancien, et faire le lien avec le réseau cyclable à l’Est. En fait, tous ces projets sont dans des cartons depuis des années. Ce sont des projets à petite échelle facilement réalisables, incomparable avec celui d’un tramway.

      D’autre part, nous faisons souvent le lien entre les différents mode de déplacements doux, qu’on appelle l’intermodalité. Pour preuve, notre lieu de rencontre mensuel se trouve sur le parvis entre la gare routière et la gare SNCF. Je ne suis pas convaincu par la LGV (si elle voit le jour, lancement prévu en 2023!!!) On ne peut vraiment pas attendre 13 ans. De toute facon, il est impossible d’utiliser le réseau ferré classique actuel pour assurer une desserte uniquement local de type tram. Mais bon, ca c’est un autre débat, et je ne suis pas le spécialiste.
      Le développement du vélo ne doit pas non plus être tributaire de celui du rail(ou de la voiture), mais complémentaire. Et tant mieux si la cause du vélo avance plus vite! Le développement des TERs reste une bonne alternative pour la liaison avec les agglomérations voisines. Mais là encore, je crois que nous sommes les seuls en France à avoir interdit les vélos dans les TERs aux heures de pointe…
      Par contre, il me semble qu’on a déjà avancé sur Toulon pour ce qui est des parkings relais. Je pense avoir lu qque chose à ce sujet sur le site. Peut être qqu’un peut il m’aider?

      Je vois que vous attachez beaucoup d’importance au rail. Nous pouvons aussi nous rencontrer lors de notre prochaine sortie jeudi 2 décembre pour discuter de l’intermodalité. Nous sommes toujours preneur d’idées.

      Manu

    1. Salut Jérémie

      La piste idéale on en rêve tous.
      Nous sommes peut-être de trop bonnes pâtes, trop patients , pas assez exigeants ou tout simplement pas assez nombreux.
      Les minorités sont rarement bien servies, cependant c’est un peu comme l’œuf et la poule mais a l’envers ….si il y avait des pistes nous serions plus nombreux…..et si nous étions plus nombreux ont nous ferait des pistes.

      Il nous semble de plus en plus évident que le prolongement de la Corderie promise en double sens cyclable pour 2010, devrait être réalisé à travers le centre ancien. En effet pourquoi attendre 2012 la fin du deuxième tube pour nous faire une bande pourrie à coté des voitures qui puent, cela n’inciterait pas beaucoup plus de monde à passer au vélo.
      Il y aurait peut-être là de quoi dynamiser le petit commerce ,car le cycliste urbain est très mobile, il s’arrête facilement pour faire quatre courses .Il ne possède souvent qu’une seule voiture par famille , parfois il n’en à pas . A salaire égal son pouvoir d’achat et potentiellement plus élevé que celui d’un pur automobiliste.
      Nous pensons bien pousser dans cet axe du centre ancien c’est plus direct . Il faut déjà obtenir la Corderie en 2010.

  2. Salut Braxmeyer

    Merci pour l’info,on constate bien que les mêmes problèmes existent dans toutes les villes,d’où l’utilité des collectifs et autres associations.
    Il faudrait peut-être que des modules de formation spécifiques soient mis en place pour améliorer l’efficacité des services techniques.Ils n’optent pas toujours pour la meilleure solution du premier coup.Voir sur le site indiqué le bêtisier des pistes .On ne s’en lasse pas ………tant que l’on reste dans son fauteuil .

    bye
    G.L

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.